Théâtre académique d'opéra et de ballet (Samara)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Théâtre académique d'opéra et de ballet.
Théâtre académique d'opéra et de ballet de Samara
Description de cette image, également commentée ci-après
Façade de l'Opéra de Samara
Type Opéra
Lieu Samara (Russie)
Coordonnées 53° 11′ 43″ nord, 50° 06′ 10″ est
Architecte(s) Noï Troïtski, Nikolaï Katzenlenbogen
Inauguration 1931
Direction Natalia Gloukhova
Site web http://www.opera-samara.net

Résidence

Opéra de Samara, Ballet de Samara

Le théâtre académique d'opéra et de ballet de Samara (Самарский академический театр оперы и балета) se trouve à Samara (Russie) dans la région de la Volga. Il a été fondé en 1931, ouvrant sa première saison avec l'opéra de Moussorgski, Boris Godounov. La troupe de ballet, quant à elle, a été fondée en 1933. Le théâtre a reçu l'épithète honorifique d'« académique » en 1982. Il est dirigé par Mme Natalia Gloukhova.

Historique[modifier | modifier le code]

Le théâtre a ouvert ses portes le 1er juin 1931 avec l'opéra Boris Godounov. De grands noms de l'époque se trouvent à sa source, comme le compositeur et chef d'orchestre Anton Eichenwaldt[1], les chefs d'orchestre Ary Pazovsky (1887-1953) et Isidore Zak (1909-1998), etc. Des chanteurs comme Alexandre Donski, Natalia Spiller (1909-1995) ou Larissa Boreïko s'y produisirent. Evguenia Lopoukhova (qui fit partie de la troupe de Diaghilev à Paris), issue du théâtre Mariinsky, fut la première directrice de la troupe du ballet. Parmi les maîtres de ballet, il y eut Natalia Danilova (1905-1985), ancienne élève d'Agrippina Vaganova, Alla Chelest (1919-1998), ou Nikita Dolgouchine (1938-2012).

Dans les années 1930, le répertoire du théâtre se composait des grands opéras de Tchaïkovski, de Glinka, de Rimski-Korsakov, de Borodine, de Dargomyjski, de Rossini, de Verdi, de Puccini, etc., et des ballets de Tchaïkovski, Minkus ou Adam (Giselle); mais il y eut également nombre de représentations d'œuvres contemporaines, comme la création de l'opéra La Steppe d'Anton Eichenwaldt, ou les opéras Tania de Gustav Kreitner (1903-1958) et La Mégère apprivoisée de Vissarion Chebaline (1902-1963).

Pendant la Grande Guerre patriotique, le théâtre du Bolchoï est évacué à Samara (nommée alors Kouïbychev) et de grands noms se produisent à l'Opéra, comme Ivan Kozlovski, Maxime Mikhaïlov, Mark Reisen, Valeria Barsova, Natalia Spiller, Olga Lepechinskaïa, et les chefs d'orchestre Samuel Samossoud, Youri Fayer, et Alexandre Melik-Pachaïev.

Un événement historique se produit lorsqu'on y joue pour la première fois en public la symphonie n° 7 de Chostakovitch le 5 mars 1942 sous la baguette de Samuel Samossoud. Chostakovitch était évacué depuis octobre 1941 à Kouïbychev avec sa famille et y composa ce chef-d'œuvre dédié à la ville de Léningrad assiégée. En souvenir de cette période d'évacuation, les artistes du Bolchoï se produisent régulièrement ici. Pour le soixantième anniversaire de la victoire en 2005, leur tournée à Samara a rencontré un succès inoubliable avec la symphonie n°7 de Chostakovitch, le ballet Le Ruisseau limpide de Chostakovitch, le Boris Godounov de Moussorgski, des concerts de solistes et d'instruments à vent.

Les programmes de l'après-guerre révèlent un répertoire allant de grands classiques à des chefs-d'œuvre ou des expériences oubliés. On y donne Médée de Cherubini ou Le Mariage secret de Cimarosa, comme des œuvres peu jouées des auteurs russes de la fin du XIXe siècle[2] ou des œuvres de Stravinski et de Busoni.

Récemment des spectacles ont rencontré un grand écho, comme Mozart et Salieri de Rimski-Korsakov, Mavra de Stravinski, La Servante maîtresse de Pergolèse, Eugène Onéguine de Tchaïkovski, Rigoletto de Verdi, Madame Butterfly de Puccini, etc.

Le théâtre collabore activement avec d'autres théâtres d'opéra et de ballet de Russie et se produit en tournée à l'étranger (surtout en Allemagne et en Italie) ou dans d'autres villes de Russie.

Festivals[modifier | modifier le code]

Le théâtre académique d'opéra et de ballet de Samara est le cadre de plusieurs festivals au cours de l'année, dont le festival de ballet classique « Alla Chelest » (qui fait partie de l'Association des festivals européens), le festival des « Basses du XXIe siècle », les « Cinq soirées de Togliatti » et le festival international d'opéra « Irina Arkhipova ».

Notes et références[modifier | modifier le code]

Photographie de Mme Natalia Gloukhova, directrice générale du théâtre
  1. Élève de Taneïev et de Rimski-Korsakov
  2. Par exemple Servilia de Rimski-Korsakov, L'Enchanteresse de Tchaïkovski, ou L'Arbre de Noël de Vladimir Rebikov

Liens externes[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]