Temari

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Temari (homonymie).
Temari

Originaire de Chine, et introduit au Japon entre 1400 et 1500[1], le temari (手毬/手鞠?, lit. « balle à main ») était à l'origine un jouet pour enfant (une balle), confectionné à partir de restes de soie de vieux kimonos.

Il est aussi connu sous le nom de goten-mari[2].

Techniques[modifier | modifier le code]

Les temaris sont construits à partir de morceaux de soie roulés en boule autour d’un noyau de papier, cousus, puis recouverts de bandes de tissu ou de fils décoratifs.

Un homme brode une balle de fils colorés formant un motif d’étoile.
L’artiste Kazuko Law brodant un temari.

Avec le temps, les coutures se transforment en broderies, de plus en plus fines et compliquées. Perdant leur rôle de jouet d'enfant avec l'arrivée du caoutchouc, les balles temari deviennent des objets d'art, des cadeaux du Nouvel An japonais, des porte-bonheur[3]. Au XVIIe siècle, les dames de la cour impériale rivalisent de créativité et de minutie pour reproduire sur des temaris des motifs traditionnels géométriques[4] ou floraux, en utilisant les mêmes matériaux et techniques que pour la confection des kimonos[3].

Parmi les décorations courantes, on retrouve Kiku-sashi, la fleur de chrysanthème, Hana-sashi, un motif floral, Kikko, formé d’hexagones, et Mitsuhishi, construit autour de trois diamants représentés par des losanges[2].

Traditions[modifier | modifier le code]

Traditionnellement, les balles temari étaient offertes aux enfants par leurs parents à l'occasion du Nouvel An. On pouvait y placer à l'intérieur, lors de la fabrication, un petit morceau de papier sur lequel était inscrit un vœu pour l'enfant. D'autres balles pouvaient contenir un grelot, ou des grains de riz, pour « faire du bruit ».

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. (en) Bernadette A. Berken, « Ethnomathematics: Unlocking the Wonders of Mathematical Ideas », (consulté le 15 janvier 2017), p. 14-15
  2. a et b (ja) « Item Introduction: Goten-mari (decorative silk thread balls) », sur www.pref.yamagata.jp (consulté le 15 janvier 2017)
  3. a et b « History of Temari - Japanese Thread Balls », sur www.temari.com (consulté le 15 janvier 2017)
  4. (en) Sarah-Marie Belcastro et Carolyn Yackel, Crafting by Concepts: Fiber Arts and Mathematics, CRC Press, , 264 p. (ISBN 9781568814353, lire en ligne), p. 170