Taylor Lapilus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Taylor Lapilus
Fiche d’identité
Surnom Double Impact
Nationalité Drapeau de la France France
Date de naissance (29 ans)
Lieu de naissance Villepinte, Seine-Saint-Denis, France
Style Grappling, boxe thaï, jiu-jitsu brésilien
Équipe MMA Factory
Taille 1,67 m (5 6)
Catégorie Poids coqs
Palmarès en MMA
Combats 13
Victoires 11
Défaites 2

Taylor Lapilus, né le à Villepinte[1] est un pratiquant français d'arts martiaux mixtes (MMA). Il est membre de l'équipe MMA Factory, club aux influences de boxe thaïlandaise, de jiu-jitsu brésilien et de grappling. Il évolue actuellement à l'Ultimate Fighting Championship dans la catégorie des poids coqs[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Taylor Lapilus nait à Villepinte puis passe ses premières années à Sevran, en Seine-Saint-Denis.

En 2010, il s'initie au grappling et au jiu-jitsu brésilien, sports que lui fait découvrir son ainé Damien Lapilus. Courant 2010, il ajoute une corde à son arc et se lance dans la boxe thaïlandaise. À l'âge de 19 ans, Taylor se tourne alors vers les arts martiaux mixtes et évolue aux côtés de son frère Damien. Quatre ans plus tard, lorsque l'occasion se présente, Taylor Lapilus décide de mettre à l'honneur son frère et la proximité qui les unit en se surnommant Double Impact[3] qui représente la présence perpétuelle de Damien aussi bien dans l'esprit de Taylor que dans l'octogone à chaque coup porté[4].

Carrière dans les arts martiaux mixtes[modifier | modifier le code]

De l'OFC à l'UFC[modifier | modifier le code]

Après un an de pratique, Lapilus dispute son premier combat professionnel, dans les règles des arts martiaux mixtes, lors de l'OFC 4 en Belgique et l'emporte. Il enchaîne ensuite quatre victoires dans les règles du pancrace sur le territoire français et décroche au passage deux ceintures. Une première lors du Contenders 16 face à Steeve Polifonte, puis une seconde lors du KOC 6 face à Nicolas Joannes. Après 5 victoires consécutives Taylor connait sa première défaite face à Magomed Bibulatov lors de l'Urban Legend Prestige 4. Avant sa signature à l'Ultimate Fighting Championship, il enchaîne trois victoires en pancrace dont deux lors des demi-finale et finale de la Suprem League (tournoi par équipe). Avec ces deux victoires et celles de ses coéquipiers, Taylor Lapilus contribue à l'obtention du titre de meilleure équipe de France pour son club le Crossfight.

En , Lapilus est approché par l'UFC et signe avec la prestigieuse organisation. Il est le dixième et le plus jeune français à intégrer la promotion américaine[5]. Initialement prévu lors de l'UFC Stockholm du , face à l'expérimenté Dennis Siver, Lapilus voit son combat invalidé par la fédération suédoise d'arts martiaux mixtes (SMMAF), celle-ci jugeant le match trop déséquilibré[6].

C'est finalement le , lors de l'UFC Cracovie, que Taylor Lapilus foule pour la première fois le sol de l'Octogone pour affronter le taïwanais Rocky Lee et l'emporte sur une décision unanime[7].

Pour son second combat à l'UFC, Lapilus affronte le Japonais Sasaki et enregistre la première victoire par TKO de sa carrière[8]. Il enregistre sa première defaite à l'UFC Monterrey, face à Erik Perez sur décision unanime. Pour son quatrième combat, il est opposé à Leandro Issa, pour l'UFC Hambourg, où il gagna. A l'issue des quatre combats, son contrat ne fut pas renouvelé par l'UFC.

Palmarès en MMA[modifier | modifier le code]

Tableau récapitulatif
15 combats 13 victoires 2 défaites
Par KO 2 0
Par soumission 6 0
Sur décision 5 2
Résultat Record Adversaire Méthode Événement Date Round Temps Lieu Notes
Victoire 11-2 Drapeau de l'Iran Farbod NezHad TKO (coup de poing) GMC 14 3 2:30 Düsseldorf, Allemagne Obtention ceinture -61 kg
Victoire 10-2 Drapeau de l'Allemagne Omer Solmaz Décision partagée GMC 13 3 5:00 Düsseldorf, Allemagne Obtention ceinture -66 kg
Victoire 11-2 Drapeau du Brésil Leandro Issa Décision unanime UFC Fight Night: Arlovski vs. Barnett 3 5:00 Hambourg, Allemagne
Défaite 10-2 Drapeau du Mexique Érik Perez Décision unanime The Ultimate Fighter: Latin America 2 3 5:00 Monterrey, Mexique
Victoire 10-1 Drapeau du Japon Yuta Sasaki TKO (coups de poing) UFC Fight Night: Jedrzejczyk vs. Penne 2 1:26 Berlin, Allemagne
Victoire 9-1 Drapeau de Taïwan Rocky Lee Décision unanime UFC Fight Night: Gonzaga vs. Cro Cop II 3 5:00 Cracovie, Pologne Début à l'UFC
Victoire 8-1 Drapeau de la France Cyril Ericher Soumission (Guillotine Choke) 100% Fight 22: Supreme League Finale 1 2:58 Aubervilliers, France Victoire du Crossfight sur la compétition en équipe
Victoire 7-1 Drapeau de la Belgique Osman Minbatirov Décision partagée Honor and Glory Fight Night 3 3 5:00 Béziers, France
Victoire 6-1 Drapeau de la France Cyrille Dimbas Soumission (Armbar) 100% Fight 19: Supreme League Round 2 1 3:41 Aubervilliers, France
Défaite 5-1 Drapeau de la Russie Magomed Bibulatov Décision unanime GEFC: Urban Legend Prestige 4 3 5:00 Villepinte, France
Victoire 5-0 Drapeau de la France Nicolas Joannes Soumission Knock Out Championship 6 1 2:50 Cognac, France Remporte la ceinture du KOC
Victoire 4-0 Drapeau de la France Chresus Mokima Soumission (Armbar) 100% Fight 13: Day of Reckoning 2 1:32 Aubervilliers, France
Victoire 3-0 Drapeau de la France Steve Polifonte Décision unanime 100% Fight: Contenders 16 2 5:00 Paris, France Remporte la ceinture du Contenders 16
Victoire 2-0 Drapeau du Canada Souksavanh Khampasath Soumission (Guillotine Choke) 100% Fight: Contenders 16 1 0:43 Paris, France
Victoire 1-0 Drapeau de la Belgique Isa Abiev Soumission (Triangle Choke) OFC 4: Combat MMA in the Cage 1 3:35 Thoricourt, Belgique

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Urban Legend Prestige Round 4: Biboulatov Magomed vs. Taylor Lapilus », sur ikusa.fr, (consulté le 19 juin 2015)
  2. « L'Equipe Explore - Champion en cage » (consulté le 25 juin 2015)
  3. « [Interview] Taylor Lapilus : double impact au cœur de lion », (consulté le 1er août 2016)
  4. « Interview avec le français Taylor Lapilus, qui effectuera samedi son second combat à l’UFC », sur mmanouvelles.com, (consulté le 24 juin 2015)
  5. Marc Ferret, « MMA : le paradoxe français ! » (consulté le 25 juin 2015)
  6. « Taylor Lapilus : du pancrace à L'UFC » (consulté le 24 juin 2015)
  7. « Taylor », sur Sherdog (consulté le 24 juin 2015)
  8. « Taylor Lapilus, gnons en cage », sur libération.fr, (consulté le 24 juin 2014)

Liens externes[modifier | modifier le code]