Taïfa de Ronda

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Banou Ifren

10301065

Drapeau
Description de cette image, également commentée ci-après

Royaume de Ronda

Informations générales
Statut Royaume
Capitale Ronda, Espagne
Langue langue berbère langue arabe langue espagnole
Religion Islam
Démographie
Population Andalousie

La taïfa de Ronda est un royaume médiéval du sud de la péninsule ibérique durant Al-Andalus, des Banou Ifren , qui exista de 1039 à 1065, date à laquelle elle fut conquise par la taifa de Seville. Sa capitale fut Ronda. Le Royaume de Ronda dans la province de Malaga en Andalousie fut fondé par les Qurra des Banou Ifren en 1039[1]. Abou Nour sera le 1er seigneur de la Taïfa des Banou Ifren[2] , [3]. Il construira plusieurs édifices importants et renforcera les murailles de défenses de la ville. C'est à partir de cet instant que la ville de Ronda prendra sa configuration urbaine jusqu'à aujourd'hui[4].

Histoire[modifier | modifier le code]

Une partie de la muraille de la ville de Ronda édifiée par Abou Nour

Les Ifrénides étaient arrivée dans la péninsule Ibérique au Xe siècle et avaient été à Cordoue. Une seconde vague fut reçue par le gouvernement omeyyade à la fin du Xe siècle et incorporée dans les milices berbères d'al-Andalus. Leur chef Abou Yedda reçut plusieurs concessions territoriales. Ses descendants eurent alors des hauts rangs dans les milices zénatiennes d'al-Andalus. Au cours de la fitna, un neveu d'Abou Yedda, Abou Nour Hilal b.Abi Qura b.Dounâs a pu expulser de Takourouna le gouverneur omeyyade Amir b.Fatouh. Il s'établit à Ronda comme prince indépendant, grâce au partage des territoires décidé par Soulayman al-Moust'ain, surnommé l'"Imam des Berbères". Le royaume de Ronda passa par la suite sous la domination des Abbadides de Séville[5]. Idris b. Yahia dit Al Ali restera chez les Banou Ifren avant sa prise de la ville de Malaga[6].

Chronologie de la succession[modifier | modifier le code]

Taïfa de Ronda

Le fils de Corra, Abou Nour sera seigneur de la Taïfa des Banou Ifren de Ronda et de Séville en Andalousie de 1023 à 1039 et de 1039 à 1054. Le fils de Nour Badis ben Hallal de 1054 à 1057 à Ronda. Abou Nacer de 1057 à 1065 à Ronda[7] , [8].

Liste des émirs[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Histoire Des Musulmans D'Espagne, Reinhart Pieter et Anne Dozy, p. 238 livre en ligne
  2. Campagnes et paysans d'al-andalus: (VIII-XV S.), Vincent Lagardère, éditions Maisonneuve et Larose, 1993, p. 458 livre en ligne
  3. Les royaumes de Taifas: apogée culturel et déclin politique des émirats andalous du XIème siècle, Pierre Guichard, Bruna Soravia, p. 30, Librairie orientaliste Paul Geuthner, 2007
  4. Ronda, José Paez Carrascosa
  5. Études sur la civilisation de l'Espagne musulmane, Rachel Arié, Publié par Leiden : E.J. Brill, 199O. (ISBN 90-04-09116-5), p. 154. Version en ligne
  6. Annales du Maghreb et de l'Espagne: 22-603 de l'Hégire/642-1207 ap. J.-C., Edmond Fagnan, Abderrahmane Rebahi, p. 337, Éditions Grand Alger Livres, 2007,
  7. Histoire Des Musulmans D'Espagne ,Reinhart Pieter et Anne Dozy, p. 238, chronologie livre en ligne
  8. Èäæ íÝÑä (ar) d'après Firas Tayyib[Qui ?]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • Les royaumes de Taifas: apogée culturel et déclin politique des émirats andalous du XIème siècle, Pierre Guichard, Bruna Soravia, Librairie orientaliste Paul Geuthner, 2007.
  • Ramón Menéndez Pidal. Historia de España. 1999. Tomo VIII-I: Los Reinos de Taifas, pag. 52-54

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]