Sylvie Le Bihan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sylvie Le Bihan
Naissance (54 ans)
Nice (Alpes-Maritimes)
Activité principale
Auteur
Genres
littérature française

Sylvie Le Bihan, née le à Nice[1], est écrivaine et directrice de projets des restaurants Pierre Gagnaire à l'étranger.

Elle collabore à de nombreux projets sur les violences faites aux femmes et aux hommes.

Biographie[modifier | modifier le code]

Née d'un père diplomate, travaillant au ministère de l'Éducation nationale et d'une mère visiteuse médicale, Sylvie Le Bihan a un frère.

Elle a étudié le droit administratif à l'Institut d'études politiques de Strasbourg (1983-1987) et est titulaire d'une maîtrise de Science politique à l'Université des Sciences et Technologies de Lille (1996-1997).

Après un passage chez Elf Aquitaine à la direction de la communication et dans le groupe Auchan, elle est partie à Londres pour être "chasseuse de têtes" dans la finance. Elle a passé 14 ans entre Londres et New York. Depuis 2004, elle est responsable des projets des restaurants Pierre Gagnaire à l'étranger.

Elle publie son premier livre chez Flammarion en 2013 Petite bibliothèque du gourmand avec une préface rédigée par son mari Pierre Gagnaire.

Son premier roman, L'Autre, est publié aux éditions du Seuil en 2014[2] et reçoit plusieurs prix (prix du premier roman de "La Forêt des Livres"[3], prix du premier roman de Chambéry...).

En 2015, son deuxième roman Là où s'arrête la terre est publié aux éditions du Seuil[3].

En 2017, son troisième roman Qu'il emporte mon secret est publié aux éditions du Seuil et est encensé par la critique. Ce livre raconte sa vie après qu'en , alors qu'elle est monitrice de colonie de vacances, elle est agressée et violée par trois hommes[1].

En 2019, elle publie son quatrième roman, Amour Propre, aux éditions Jean-Claude Lattès qui reçoit plusieurs prix et est chroniqué par de nombreux journaux (ELLE, JDD, LE POINT, L'EXPRESS, L'OBS...). Le récit d'une mère qui part se réfugier dans la Casa Malaparte à Capri afin de prendre le temps de revenir sur les années qu'elle a passées à élever ses enfants. Un livre sur l'oubli de soi, sur le lien entre un écrivain disparu, une maison et une mère perdue.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Sylvie Le Bihan est mère d'une fille née en 1995, et de jumeaux nés en 1998[1]. Elle a épousé Pierre Gagnaire en 2007[4].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Nathalie Rouiller, « Sylvie Le Bihan, à découvert » sur' Libération, 3 janvier 2017
  2. Pierre Assouline, « Quand "l'autre" est un pervers narcissique » sur larepubliquedeslivres.com, 15 juin 2014
  3. a et b De trop lourds secrets... sur Le Télégramme, 26 avril 2015
  4. Ma vie avec Pierre Gagnaire - Tout feu tout flamme sur Le Parisien, 28 novembre 2015

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]