Switch

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie. Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom.

Sur les autres projets Wikimedia :

Le mot switch est un mot anglais que l'on peut traduire par « commutateur Ce lien renvoie vers une page d'homonymie » ou « interrupteur » en français. Ce terme est utilisé dans différents domaines :

Électricité[modifier | modifier le code]

  • en électricité, un DIP switch est un ensemble d'interrupteurs regroupés dans un boîtier de circuit intégré.

Sport[modifier | modifier le code]

Switch signifie dans la discipline sportive, l'action de glisser, de rouler en marche arrière[Laquelle ?]. Par exemple :

  • en ski, « skier en switch » signifie skier dans le sens contraire (spatule avant à l'arrière et spatule arrière à l'avant).

Sexualité[modifier | modifier le code]

  • en sexualité être switch signifie que dans un rapport de complémentarité la personne peut permuter les rôles (actif et/ou passif, soumis et/ou dominateur, etc.)[1].

Informatique[modifier | modifier le code]

  • Un switch désigne un commutateur réseau, équipement ou appareil qui permet l'interconnexion d'appareils communicants, terminaux, ordinateurs, serveurs, périphériques reliés à un même réseau physique. Contrairement au concentrateur (ou hub), il fractionne le réseau en domaines de collision indépendants.
  • Switch désigne une instruction de programmation.

Publicité[modifier | modifier le code]

Jeu vidéo[modifier | modifier le code]

Série télévisée[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Radio[modifier | modifier le code]

  • Switch, émission électro diffusée sur la radio flamande Studio Brussel.

Littérature[modifier | modifier le code]

Musique[modifier | modifier le code]

Artiste[modifier | modifier le code]

  • Switch, DJ et producteur anglais.

Chanson[modifier | modifier le code]

Album[modifier | modifier le code]

Sculpture[modifier | modifier le code]

Fondation[modifier | modifier le code]

Référence[modifier | modifier le code]

  1. Élisa Brune, La Révolution du plaisir féminin : Sexualité et orgasme, Paris, Odile Jacob, , 462 p. (ISBN 9782738127525, lire en ligne), p. 201.