Surcouf (film, 1924)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Surcouf (homonymie).
Surcouf
Description de cette image, également commentée ci-après
Jean Angelo dans Surcouf (1924)
Réalisation Luitz-Morat
Scénario Arthur Bernède
d'après le roman de
Charles Cunat
Acteurs principaux
Sociétés de production Société des Cinéromans
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Aventure
Durée minutes
Sortie 1924

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Surcouf est un film français réalisé en 1924 par Luitz-Morat, d'après le roman de Charles Cunat : Surcouf, roi des corsaires. Le scénario, d'Arthur Bernède est publié en feuilleton en 1925 dans Le Petit Parisien. Dans un article de ce quotidien, Maurice Bourdet loue avec enthousiasme Luitz-Morat, qui « depuis douze ans, et même plus, mène le bon combat pour le film français », Arthur Bernède, « le grand romancier populaire qui n'est plus à présenter », René Barberis, « dont il importe de souligner le patient et difficile travail de montage », Frank Daniau-Johnston, « à qui nous devons de si claires et de si impressionnantes images », ainsi que les acteurs, « Jean Angelo, Surcouf d'impressionnante allure, Bourdelle, athlétique et vigoureux Marcof, Pierre Hot, noble Dutertre, [...] Antonin Artaud, qui donne un si puissant relief au traître Jacques Morel », Marie Dalbaïcin, qui campe une « étrange et lascive Madiana » et Jacqueline Blanc, « la reine des ingénues »[1].

Film en huit épisodes : Le roi des corsaires - Les pontons anglais - Les Fiançailles tragiques - Un cœur de héros - La chasse à l'homme - La lettre à Bonaparte - La morsure du serpent - La réponse de Bonaparte.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Maurice Bourdet, « Un grand film Surcouf a été présenté ce matin », Le Petit Parisien,‎ (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]