Stephen McNeil

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Stephen McNeil
Illustration.
Stephen McNeil en janvier 2014.
Fonctions
28e premier ministre de la Nouvelle-Écosse

(7 ans, 4 mois et 1 jour)
Monarque Élisabeth II
Lieutenant-gouverneur John James Grant
Arthur Joseph LeBlanc
Gouvernement McNeil
Prédécesseur Darrell Dexter
Successeur Iain Rankin
Chef de l'opposition officielle

(4 ans, 4 mois et 3 jours)
Premier ministre Darrell Dexter
Prédécesseur Darrell Dexter
Successeur Jamie Baillie
Député à l'Assemblée législative de la Nouvelle-Écosse

(17 ans, 8 mois et 28 jours)
Élection 5 août 2003
Réélection 13 juin 2006
9 juin 2009
8 octobre 2013
30 mai 2017
Circonscription Annapolis
Législature 59e, 60e, 61e et 62e
Prédécesseur Frank Chipman
Biographie
Nom de naissance Stephen McNeil
Date de naissance (57 ans)
Lieu de naissance Annapolis Royal (Nouvelle-Écosse, Canada)
Nationalité Canadienne
Parti politique Parti libéral de la Nouvelle-Écosse
Conjoint Andrea McNeil
Profession Homme politique

Stephen McNeil
Premiers ministres de la Nouvelle-Écosse

Stephen McNeil, né le à Annapolis Royal, est un homme politique canadien. Il est le 28e premier ministre de la Nouvelle-Écosse du au . Il est le député de circonscription d'Annapolis à l'Assemblée législative de la Nouvelle-Écosse de 2003 à 2021 et le chef du Parti libéral de la Nouvelle-Écosse du au .

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et études[modifier | modifier le code]

Stephen McNeil est issu d'une famille de dix-sept enfants. Sa mère, Theresea McNeil, a été la première femme shérif au Canada et a reçu l'Ordre de la Nouvelle-Écosse. McNeil a été étudiant au Collège communautaire de la Nouvelle-Écosse et a été propriétaire d'une petite entreprise pendant 15 ans, de 1988 à 2003.

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Stephen McNeil vers 2007.

Il s'est présenté à l'élection de 1999 pour le Parti libéral de la Nouvelle-Écosse dans sa circonscription d'Annapolis, mais il a été défait par le progressiste-conservateur Frank Chipman. Il s'est présenté dans la même circonscription en 2003 et a été élu à l'Assemblée législative de la Nouvelle-Écosse, défaisant Chipman.

Le , il se présente à la chefferie de son parti. Il est appuyé par Leo Glavine, Harold Thériault, Wayne Gaudet, Robert Thibault, Rodger Cuzner, Jim Cowan, Don Downe et Jim Smith. Le , lors de l'élection à la direction de son parti, à Dartmouth, il est élu au second tour devant Diana Whalen.

À l'issue de l'élection de 2009, son parti devient l'opposition officielle, avec 11 sièges.

À l'élection de 2013, après 14 années dans l'opposition, son parti défait les candidats du gouvernement néo-démocrate sortant de Darrell Dexter et forme un gouvernement majoritaire. Il est assermenté Premier ministre en même temps que son cabinet par le lieutenant-gouverneur de la Nouvelle-Écosse John James Grant le , à Annapolis Royal. C'était la première fois depuis 1954 que la cérémonie d'assermentation se tenait à l'extérieur d'Halifax, la capitale provinciale.

À l'élection de 2017, les libéraux perdent sept sièges, mais obtiennent un deuxième mandat[1].

Le , il annonce sa démission et son retrait de la vie politique[2]. Son retrait prend effet, lors de l'entrée en fonction de son successeur, Iain Rankin, le [3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]