Stefan Jarl

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un réalisateur image illustrant suédois
Cet article est une ébauche concernant un réalisateur suédois.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les conventions filmographiques. Pour plus d’informations, voyez le projet Cinéma.

Stefan Jarl 1990.

Stefan Jarl est un réalisateur suédois, né à Skara (province de Västergötland) le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Diplômé de la jeune école de cinéma de Stockholm en 1966, Stefan Jarl devient directeur de production pour des cinéastes comme Stig Björkman, Mai Zetterling et Per Berglund. Il écrit également pour des revues de cinéma. Il acquiert une grande renommée en réalisant des documentaires très engagés qu'il produit en indépendant. Il est aussi impliqué dans la diffusion alternative et dans l'exploitation. Selon Ingmar Bergman, Stefan Jarl doit être apprécié comme « l'un des derniers grands samouraïs qui combat sans relâche pour ses idéaux et ses convictions. »[1]

Filmographie sélective[modifier | modifier le code]

  • 1969 : On nous appelle les mods (Dom Kallar oss Mods)
  • 1979 : Une vie respectable (En anständigt liv)
  • 1983 : La Vengeance de la nature (Naturens hämmd)
  • 1986 : La Menace (Hotet)
  • 1990 : Des gens bien (Goda människor)
  • 1997 : Combattant pour la nature (Jag är din krigare)
  • 2002 : Le Maçon (Muraren), sur la vie de l'acteur Thommy Berggren
  • 2003 : Terroristes (Terrorister - en film om dom dömda), en coll. avec Lukas Moodysson

Références[modifier | modifier le code]

  1. in : Dictionnaire mondial du cinéma, Éditions Larousse, Paris, 2011.

Liens externes[modifier | modifier le code]