Stéphane Roy (musicien)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Stéphane Roy et Roy.
Stéphane Roy
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
A travaillé pour

Stéphane Roy (né le à Saint-Jean-sur-Richelieu, Québec, Canada) est un compositeur de musique électroacoustique résidant à Brossard, Québec, Canada.

Éléments biographiques[modifier | modifier le code]

Né en 1959 à Saint-Jean-sur-Richelieu, il effectue un doctorat en composition sous la direction de Francis Dhomont et de Jean-Jacques Nattiez. Il a enseigné à partir de 1989 à l'Université de Montréal, ainsi qu'au conservatoire de musique de Montréal. En 1992-1993, il est un compositeur invité à l'Université Stanford, en Californie. Sa musique électroacoustique a été plusieurs fois primée. Il est également l’auteur d’un ouvrage sur l’analyse de la musique électroacoustique : L’analyse des musiques électroacoustiques : Modèles et propositions, publié en 2003[1],[2].

Discographie[modifier | modifier le code]

Liste d'œuvres[modifier | modifier le code]

  • Appartenances (2003)
  • La basilique fantôme (1998, 2000), guitare et bande
  • Crystal Music (1994)
  • Inaccessible azur (1997), quatuor instrumental et bande
  • Masques et parades (2000-03)
  • Mimetismo (1992), guitare et bande
  • Ondes / Arborescences (1987)
  • Paysages intérieurs (1988)
  • Récit pour cordes (1998)
  • Résonances d'arabesques (1990)
  • Trois petites histoires concrètes (1998)
  • Une âme nue glisse à l'eau vive (2005), film: Denis Chabot / 2005 / 35 mm / couleur / animation / 15 min 55 s / sans dialogue

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Stéphane Roy : biographie », sur Centre de musique canadienne
  2. Émilie Payeur, « 10 compositions québécoises : Musique électroacoustique », Scéna,‎ (lire en ligne)