Spatiale Experience

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Spatiale Experience
Localisation Nigloland, Drapeau de la France France
Coordonnées géographiques 48° 15′ 44″ nord, 4° 36′ 58″ est
Zone du parc Village Rock'n'Roll
Ouverture 1998
Constructeur Mack Rides
Données techniques
Structure Métal
Type Montagnes russes assises en intérieur
Hauteur maximale 20 m
Longueur 800 m
Vitesse maximale 60 km/h
Durée du tour 2:15
Nombre d’inversion(s) 0
Taille minimale
requise pour l’accès
1,20 m
Coût 4 millions €

Fiche de Spatiale Experience sur rcdb.com

Images de Spatiale Experience sur rcdb.com

Spatiale Experience est un parcours de montagnes russes enfermées situé dans le parc d'attractions français Nigloland. L'attraction ouvre en 1998 sur 800 m de circuit. Cette attraction est située dans le Village Rock'n'Roll de Nigloland. L'attraction est interdite aux enfants de moins de 1 mètre 20, les enfants de moins de 1 mètre 40 doivent être accompagnés.

La construction aura durée un an[1], un reportage pour l'émission télévisée Capital a d'ailleurs été réalisé spécialement sur ces montagnes russes.

S'inspirant directement de Space Mountain, l'investissement est de 4 millions d'euros, soit vingt fois moins que celle de l'attraction de Disneyland Paris, en réduisant les coûts de conception et des décors[2].

Spatiale Experience utilise les mêmes trains et les mêmes rails que ceux de l'Eurosat à Europa-Park.

Le parcours[modifier | modifier le code]

Les musiques de fond de la gare sont une simulation de décollage, la voix d'un commandant de fusée et une musique futuriste. L'attraction dispose de deux trains composés de huit wagons de deux places. Le parcours consiste en une montée à lift à vis d'Archimède dans le noir. Trois voyants rouges indiquent l'approche de la descente et un compte à rebours est récité par un enregistrement. Lorsque le train atteint le sommet, un flash est dirigé sur les passagers puis le train entame une légère descente pour ensuite va enchaîner avec une descente à grande vitesse avec virages et accélérations. Lorsque le train secoue, le bruit de pistolet lasers retentit. La fin du voyage est indiquée par de nouveau des flashs et le train revient en gare.

Remarques[modifier | modifier le code]

L'attraction fait subir aux passagers une force de plus de 4,5 g et provoque des secousses assez intenses. Sa vitesse maximale est de 60 km/h. Le parcours est presque totalement dans le noir, seuls les planètes et astéroïdes que le train "évite" sont très légèrement éclairé, ainsi que quelques peintures fluorescentes sur les murs en formes de planètes. Lorsque l'on atteint le sommet, et juste avant la descente, on peut apercevoir les rails, dû aux flashs. On peut voir un astronaute, des planètes… La gare est dans composé entièrement de métal, aussi bien le sol que les murs et le plafond, on entre dans une ambiance résolument futuriste. Les ordinateurs et autres machines automatisées servant au bon fonctionnement du coaster, qui sont d'habitude cachées dans des boîtiers, sont ici visibles dans la gare au travers d'armoires vitrées, ce qui augmente le côté futuriste et spatial de l'attraction.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://nigloland-parc.cusi.fr/nigloland/hist.html/
  2. Guy Lagache, « Parcs d'attractions, fêtes foraines : la bataille des loisirs », émission En quête d'actualité sur D8, 4 juin 2014, 1 h 34 min 30 s.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]