Soubrette

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Soubrette, huile sur toile, Alexander Mann (1853–1908).

Une soubrette est, selon les acceptions :

Étymologie[modifier | modifier le code]

« Soubrette » vient de l'occitan provençal soubreto (« affecté, qui fait la précieuse »)[2].

En italien, le terme français soubrette a été récupéré pour désigner dans le langage courant les présentatrices accortes de la télévision italienne[3], ayant fait leur carrière exclusivement au petit écran, sans passer par le théâtre et n'ayant pas d'autre talent particulier que celui d'animer une émission de variété. De fait, les premières soubrettes de la télévision italienne provenaient du monde du théâtre et tenaient face à la caméra le même rôle qu'elles avaient sur les planches[4].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Nella Arambasin, « Monsieur Proust de Céleste Albaret, un modèl d'autobiographie ancillaire au service du portrait de l'artiste », in Images du mythe, images du moi. Mélanges offerts à Marie Miguet-Ollagnier, Bertrand Degott, Pierre Nobel (éds.), Besançon, Presses Universitaires Franc- Comtoises, 2002, p. 115-125 [lire en ligne]
  2. http://www.cnrtl.fr/definition/soubrette
  3. http://www.donnamoderna.com/gossip/classifiche/soubrette-piu-amate-tv-italiana
  4. http://www.treccani.it/vocabolario/showgirl_(Sinonimi-e-Contrari)/