Chastel (site archéologique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Chastel
Localisation
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Lot-et-Garonne
Commune Aiguillon
Lieu-dit Chastel
Protection Logo monument historique Inscrit MH (1991)
Coordonnées 44° 17′ 18″ nord, 0° 20′ 10″ est
Géolocalisation sur la carte : Lot-et-Garonne
(Voir situation sur carte : Lot-et-Garonne)
Chastel
Chastel
Géolocalisation sur la carte : Aquitaine
(Voir situation sur carte : Aquitaine)
Chastel
Chastel
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Chastel
Chastel

Chastel est un site archéologique de plein-air situé au lieu-dit Chastel, à Aiguillon, dans le Lot-et-Garonne, en Nouvelle-Aquitaine. Il a livré des occupations humaines successives allant du Néolithique final à l'Âge du fer.

Situation[modifier | modifier le code]

Situé à la confluence du Lot, de la Baïse avec la Garonne, le site de Chastel est placé à l'intersection de deux axes de circulation, un axe est-ouest reliant l'océan Atlantique à la mer Méditerranée, et un axe nord-sud entre les Pyrénées et le Massif Central. Le site occupe une surface de 2 ha sur la rive droite d'un bras mort de la Garonne.

Historique[modifier | modifier le code]

Les premières fouilles sur le site de Chastel ont commencé en 1978.

Description[modifier | modifier le code]

Le site a été occupé pendant les trois derniers millénaires av. J.-C. Les photographies aériennes ont montré l'emplacement d'un ancien fossé et d'un talus donnant à ce site un caractère défensif.

Stratigraphie[modifier | modifier le code]

Les fouilles ont mis en évidence les occupations humaines successives suivantes :

  • Néolithique final (2300 - ), entre les niveaux -1,60 m et -1,35 m ;
  • Âge du bronze, entre les niveaux -1,35 m et -0,85 m ;
  • premier Âge du fer : phase ancienne (vers ) entre les niveaux -0,85 m et -0,60 m ; phase moyenne (550 - ) entre les niveaux -0,60 m et -0,40 m ; phase finale (450 - ) entre les niveaux -0,40 m et -0,20 m ;
  • entre -0,20 m et la surface du sol, niveau remanié, avec des traces du second Âge du fer.

Le site semble avoir été abandonné au IIe siècle av. J.-C. L'habitat se déplace alors de 100 m en retrait de la terrasse alluviale pour s'installer au lieu-dit la Gravisse[1].

Vestiges archéologiques[modifier | modifier le code]

Protection[modifier | modifier le code]

Le site de Chastel a été inscrit au titre des monuments historiques le [2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Gallia, Circonscription d'Aquitaine, p. 491-492
  2. « Site protohistorique de Chastel », notice no PA00084296, base Mérimée, ministère français de la Culture

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Alain Dautant, Rapport de fouilles de l'habitat prohistorique de Chastel - Campagne de 1979, lire en ligne
  • Alain Dautant, La stratigraphie de l'habitat protohistorique de Chastel à Aiguillon (Lot-et-Garonne), p. 90-96, dans Congrès préhistorique de France, Quercy, 1979
  • Circonscription d'Aquitaine, p. 473-499, Gallia, année 1981, no 39-2, lire en ligne
  • Antoine Dumas, Le premier âge du Fer autour du confluent du Lot et de la Garonne : réflexions à partir de l’étude du site de Chastel (Aiguillon, Lot-et-Garonne), p. 227-235, Aquitania, année 2010, volume XXVI
  • Antoine Dumas, La céramique du premier âge du Fer du site de Chastel à Aiguillon (Lot-et-Garonne), communication lors des journées d’étude tenues à Toulouse les 14 et 15 novembre 2011 (La céramique « commune » régionale de l’âge du Fer : faciès, aspects culturels et modes de consommation dans l’Isthme gaulois et ses marges)
  • Antoine Dumas, Le site de Chastel (Aiguillon, Lot-et-Garonne) au premier âge du Fer : le mobilier céramique, p. 301-307, dans Actes du 35e colloque international de l’AFEAF, Association Française pour l’Étude de l’Âge du fer (Bordeaux, 2 - 5 juin 2011), Aquitania, supplément, année 2013, volume XXX (ISBN 978-2-910763343)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]