Siats

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Siats meekerorum

Siats
Description de cette image, également commentée ci-après
Vue d'artiste de Siats meekerorum
en position de repos.
Classification
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Super-classe Tetrapoda
Classe Sauropsida
Sous-classe Diapsida
Division Archosauria
Super-ordre Dinosauria
Ordre Saurischia
Sous-ordre Theropoda
Clade Avetheropoda
Super-famille  Allosauroidea
Famille  Neovenatoridae

Genre

 Siats
Lindsay E. Zanno & Peter J. Makovicky[1], 2013

Nom binominal

 Siats meekerorum
Lindsay E. Zanno & Peter J. Makovicky[1], 2013

Siats est un genre éteint de grands dinosaures théropodes allosauroïdes, appartenant à la famille également éteinte des néovénatoridés. Il était précédemment classé dans un autre clade de théropodes, les Megaraptora[2]. Le squelette d’un spécimen a été découvert dans la formation géologique de Cedar Mountain en Utah[1]. Cette formation est datée du début du Crétacé supérieur (Cénomanien), soit il y a environ entre 100,5 et 93,9 millions d'années.

Une seule espèce est rattachée au genre : Siats meekerorum, décrite par Lindsay E. Zanno et Peter J. Makovicky en 2013[1].

Description[modifier | modifier le code]

Comparaison de taille entre Siats et un être humain.

Le spécimen holotype, référencé FMNH PR 2716, est un squelette d'un animal considéré comme immature car ses arcs neuraux ne sont pas encore fusionnés au corps vertébraux (centra) des vertèbres dorsales. Il est caractérisé, entre autres, par la morphologie de ses vertèbres avec des caudales distales à section triangulaire et de larges épines neurales sur ses vertèbres dorsales[1].

Siats est un des plus grands théropodes nord-américains. En se basant sur la taille de son fémur et en le comparant à ceux d'autres mégaraptoriens, Zanno et Mackovicky en 2013, ont estimé sa longueur totale à 11,90 mètres, et sa masse à 4 tonnes. Malgré le fait qu'il s'agisse d'un animal qui n'avait pas encore atteint son âge adulte, sa taille est déjà comparable à celle des genres Saurophaganax et Acrocanthosaurus[1].

La découverte de Siats dans le Crétacé supérieur d'Amérique du Nord révèle également que les allosauroïdes n'ont pas cédé la domination aux tyrannosauroïdes comme superprédateurs dans cette région au cours du Crétacé supérieur[3].

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le dinosaure Siats meekerorum est nommé d'après un monstre mangeur d'hommes de la mythologie du peuple amérindien des Utes qui vivent en Utah et au Colorado[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e et f (en) L. E. Zanno et P. J. Makovicky, « Neovenatorid theropods are apex predators in the Late Cretaceous of North America », Nature Communications, vol. 4,‎ , p. 2827 (PMID 24264527, DOI 10.1038/ncomms3827, Bibcode 2013NatCo...4E2827Z)
  2. (en) F. E. Novas, F. L. Agnolín, M. D. Ezcurra, J. I. Canale et J. D. Porfiri, « Megaraptorans as members of an unexpected evolutionary radiation of tyrant-reptiles in Gondwana », Ameghiniana, vol. 49, no Suppl.,‎ , R33 (lire en ligne)
  3. (en) Ajit Jha, « 'Man-Eating Monster' Dinosaur Was Top Predator Before T. Rex; Discovery Solves 30 Million Year-Old Puzzle », International Science Times, (consulté le 24 novembre 2013)
  4. « Neovenatorid theropods are apex predators in the Late Cretaceous of North America », Lindsay E. Zanno & Peter J. Makovicky, Nature Communications, 2013

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

(en) Référence Paleobiology Database : Siats Zanno et Makovicky, 2013

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :