Saurophaganax

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Saurophaganax maximus

Saurophaganax est un genre éteint de grands dinosaures carnivores appartenant au sous-ordre des théropodes et à la famille des Allosauridae.

Il a été découvert dans la formation géologique de Morrison en Oklahoma (États-Unis), datée de la fin du Kimméridgien (Jurassique supérieur), il y a environ 152 Ma (millions d'années)[2].

Une seule espèce est rattachée au genre : Saurophaganax maximus.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Son nom signifie littéralement « Maître des mangeurs de lézard ».

Historique[modifier | modifier le code]

Les premiers fossiles ont été découverts en 1930, mais le genre n'a été décrit qu'en 1995 par Dan Chure[1].

Description[modifier | modifier le code]

Squelette de Saurophaganax.

Saurophaganax était un carnosaure d'une hauteur de 5 mètres, d'une longueur estimée entre 9 et 13 mètres et d'une masse entre 3 et 5 tonnes[3],[4]. Il est plus petit que le tyrannosaure qui a vécu 80 millions d'années plus tard à la fin du Crétacé. Il s'agit cependant du plus grand prédateur du Jurassique d'Amérique du Nord[4]. Son squelette est relativement gracile pour un animal de cette taille. Quatre spécimens ont été mis au jour, mais nous ne disposons pas de fossiles complets.

Saurophaganax est caractérisé par la présence de laminations à la base de ses épines neurales dorsales, au-dessus de ses chevrons (pièces osseuses en arc situées sur la face ventrale des vertèbres caudales)[5].

Classification[modifier | modifier le code]

Malgré les caractères spécifiques retrouvés chez ce dinosaure, notamment l'absence de bosse postorbitaire ou des postzygapophyses verticales sur les vertèbres, de nombreux paléontologues considèrent que Saurophaganax maximus est une espèce synonyme d‘Allosaures fragilis. Cependant, Saurophaganax reste le plus grand Allosauridae découvert dans la formation de Morrison, dépassant de 2 mètres le plus grand Allosauridae découvert.

Écologie[modifier | modifier le code]

C'est le plus grand carnivore d'Amérique du Nord de la fin du Jurassique. Son habitat, qui ressemblait à une prairie parsemée de lac et de forêts, abritait des centaines de dinosaures appartenant à de très nombreuses espèces. Le peu de spécimens découverts suggère qu'il s'agissait, soit d'un genre assez rare, soit d'un genre apparu tard dans l'évolution de la formation de Morrison. Il avait probablement un mode de vie semblable à Allosaurus, chassant souvent en solitaire, mais formant des meutes lorsqu'il s'attaquait à des proies plus importantes, telles que l'immense Diplodocus.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) D. J. Chure. 1995. A reassessment of the gigantic theropod Saurophagus maximus from the Morrison Formation (Upper Jurassic) of Oklahoma, USA. A. Sun and Y. Wang (eds.), Sixth Symposium on Mesozoic Terrestrial Ecosystems and Biota, Short Papers, China Ocean Press, Beijing p. 103-106
  2. (en) Turner, C.E. and Peterson, F., (1999). "Biostratigraphy of dinosaurs in the Upper Jurassic Morrison Formation of the Western Interior, U.S.A." Pp. 77–114 in Gillette, D.D. (ed.), Vertebrate Paleontology in Utah. Utah Geological Survey Miscellaneous Publication 99-1
  3. (en) Paul, G.S., 2010, The Princeton Field Guide to Dinosaurs, Princeton University Press p. 96
  4. a et b (en) Holtz, Thomas R. Jr. (2011) Dinosaurs: The Most Complete, Up-to-Date Encyclopedia for Dinosaur Lovers of All Ages, Winter 2010 Appendix.
  5. (en) Donald F. Glut, Dinosaurs: The Encyclopedia, Jefferson, North Carolina, McFarland & Co, , 793–794 p. (ISBN 0-89950-917-7), « Saurophagus »

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :