Shirakawa-gō

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Crystal Clear app fonts.svg Cette page contient des caractères spéciaux ou non latins. Si certains caractères de cet article s’affichent mal (carrés vides, points d’interrogation…), consultez la page d’aide Unicode.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Shirakawa.
Village de Ogimachi, Shirakawa-gō
Maison Gassho-zukuri
Intérieur d'une maison
Foyer au rez-de-chaussée


Shirakawa-gō (en japonais, 白川郷, le village de la rivière blanche) est un village situé dans le centre du Japon dans la vallée de Shokawa, au nord de la ville de Nagoya (名古屋) dans le nord du département de Gifu.

Description[modifier | modifier le code]

Inscrit au patrimoine mondial de l'humanité (voir Villages historiques de Shirakawa-gō et Gokayama), Shirakawa-gō ainsi que le village de Gokayama (五箇山) sont surtout connus pour leurs maisons typiques dans lesquelles étaient élevés les vers à soie. Ce style architectural appelé gasshō-zukuri (en japonais, 合掌造り, construction aux paumes des mains jointes) désigne les maisons au toit très pentu afin de supporter les chutes de neige très abondantes de cette région montagneuse.

À l'intérieur des maisons, les vers à soie étaient élevés à l'étage qui était chauffé par des foyers placés au rez-de-chaussée. La chaleur permettait également de conserver le chaume au sec. Cette toiture spécifique demande un peu d'acrobatie pour changer sa paille, et des poutres sortant du faîte permettent aux artisans de s'accrocher pendant qu'ils travaillent sur le toit.

Shirakawa-gō est constitué de trois principaux hameaux: Ogimachi, Suganuma et Ainokura. Ogimachi avec 59 gassho-zukuri est le plus grand village des trois. Suganama possède neuf gassho et Ainokura ouvre deux gassho aux visiteurs.

Tourisme[modifier | modifier le code]

Le village est de nos jours un lieu touristique visité par environ 1,5 million de personnes par an, qui vaut assurément le voyage. À Ogimachi on peut visiter les maisons 'Wada' et 'Nagase'. La route est le seul moyen d'accès au village de Shirakawa.

Anecdotes[modifier | modifier le code]

  • C'est ce village qui a inspiré celui de Hinamizawa dans le visual novel Higurashi no naku koro ni, connu aussi sous le titre " Le sanglot des cigales" . La plupart des bâtiments décrit dans le Visual novel existent réellement, comme le temple de la déesse Yashiro.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Guides Voir Japon. Éditions Libre Expression 2006. (ISBN 2-7648-0266-8) 407 pages.

Sur les autres projets Wikimedia :