Semeuse camée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Semeuse.
Ne doit pas être confondu avec Semeuse lignée.
Type Semeuse camée
Cette(Sète)-CP-anté27-03.jpg
Affranchissement d'une carte postale avec deux seumeuses camées de 10 c de couleur différentes.
Pays
France et colonies (avec surcharges)
Année d'émission
1906
Année de retrait
1941
Description
Allégorie de la France agricole
Impression

Le type Semeuse camée (ou à fond plein) est un timbre d'usage courant français émis à partir de 1906.

Description[modifier | modifier le code]

Ce timbre appartient à la famille plus générale des types Semeuses destinés aux envois postaux, dessinés par Oscar Roty : le motif représente une allégorie agraire, une femme appelée « La Semeuse », qui sème du grain à contre-vent. Cette allégorie était utilisée sur le revers des pièces de monnaies en argent françaises depuis 1897 (50 centimes, 1 et 2 francs) et sur le type Semeuse lignée dès 1903.

On qualifie cette Semeuse de « camée », et parfois d'« à fond plein » du fait que le motif de la Semeuse apparaît sur un fond uni (et non plus ligné), comme sur un camée.

La gravure du poinçon était censée être exécutée par Louis-Eugène Mouchon, mais celui-ci est remercié avant la finalisation de la version de 1907 et remplacé par Jean-Baptiste Lhomme : cependant, les mentions « O. Roty » et « L. Mouchon » restèrent imprimées au bas du timbre, sous le motif. Par la suite, la gravure est assurée, entre autres, par François Guillemain.

La Semeuse camée avec sol (1906)[modifier | modifier le code]

Le 10 centimes rouge 1906 : un timbre contrariant, à cause d'un petit détail...

La première Semeuse camée fut émise le 16 avril 1906 : l'allégorie repose sur un sol. Elle remplace le 15 centimes Semeuse lignée car le tarif lettre est abaissé de 5 centimes.

  • 10 centimes rouge[1], avec sol

Le sol fut supprimé le 28 juillet 1906, ainsi que l'armature du sac qui dépassait au niveau de la poitrine (certains y virent un téton !) et deux nouveaux timbres furent émis, au type dit à « inscription maigre » qui ne donna toujours pas satisfaction au ministre des Postes[2] :

  • 10 centimes rouge
  • 35 centimes violet

L'émission de 1907[modifier | modifier le code]

Le 5 centimes vert oblitéré au 6 avril 1908 sur une carte postale.

L'impression de cette série est faite par typographie à plat et rotative et est dite à « inscription grasse ». La décision d'émettre ce type de timbre fut prise le 15 janvier 1907.

  • 5 centimes vert : émis pour la première fois le 6 mars 1907 en carnet de 40 timbres[3]. Il est destiné aux envois sous forme de carte postale, illustrée ou non.
  • 10 centimes orange, pour les lettres (max. 15 g)
  • 20 centimes brun
  • 25 centimes bleu
  • 30 centimes jaune
  • 35 centimes violet
  • Émission spéciale 1914-1918 : 10 centimes orange Croix Rouge + 5 centimes.
  • Pré-oblitéré : 5 centimes vert contremarqué « Postes Paris 1920 »

Deuxième série : émission de 1922[modifier | modifier le code]

  • 5 centimes jaune, existe en pré-oblitéré « Postes Paris 1920 »
  • 10 centimes vert
  • 30 centimes orange

Troisième et quatrième série : émission de 1925[modifier | modifier le code]

  • 15 centimes marron
  • 30 centimes lilas
  • 30 centimes bleu clair
  • 40 centimes brun-olive
  • 1,05 franc orange

Cinquième série : émission de 1926[modifier | modifier le code]

Le 10 centimes vert clair avec bandelette publicitaire « Minéraline » (1927).
  • 10 centimes vert clair à inscription maigre
  • 20 centimes lilas-rose
  • 40 centimes orange
  • 1,40 franc rose

Sixième série : émission de 1927[modifier | modifier le code]

  • 25 centimes jaune-brun
  • 40 centimes violet
  • 1,10 franc rose
  • Carnet 5 centimes + 10 centimes « Strasbourg 1927 »

Septième série : émissions de 1928-1931[modifier | modifier le code]

Huitième série : émissions de 1932-1937[modifier | modifier le code]

  • 1 centime bistre-olive (on trouve la surcharge « 1/2 centime »)
  • 1 centime marron clair (et beige)
  • 2 centimes vert foncé
  • 3 centimes orange
  • 5 centimes rose
  • 10 centimes outremer
  • 30 centimes rouge brique
  • 35 centimes vert (on trouve la surcharge « 30 c » en rouge jusqu’au 22 septembre 1941)

Les émissions s'arrêtent en décembre 1940.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La teinte tire sur l'orange foncé mais elle est bien dite « rouge » dans les catalogues.
  2. « La Semeuse : Échecs et réussite », sur Mag'Timbre, site de collectionneur illustré en ligne.
  3. Storch & Françon, op.cit., introduction, cité par Semeuse22, site de collectionneur illustré.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean Storch et Robert Françon, Le Timbre-poste au type Semeuse camée de 1907. Tome 1 - 5 à 20 centimes, préfacé par Jean-François Brun, Paris, Spécialisé France, 1981.