Marianne de la Jeunesse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Marianne de la Jeunesse
Pays
Année d'émission
2013
Description

La Marianne de la Jeunesse est un timbre postal d'usage courant français, disponible depuis juillet 2013, cosigné par Olivier Ciappa et David Kawena. Elle succède à la Marianne et l'Europe avant d'être remplacée par Marianne l'engagée en 2018.

Contexte[modifier | modifier le code]

Le , François Hollande, président de la République, dévoile au palais de l'Élysée le nouveau timbre du quinquennat. Il a choisi le visuel de la Marianne qui incarne ce nouveau timbre parmi les trois timbres finalistes désignés par des lycéens en mars 2013. Le timbre retenu est co-signé par Olivier Ciappa et David Kawena.

Depuis le début de la Cinquième République, chaque nouveau président de la République choisit une nouvelle représentation de Marianne pour illustrer le timbre destiné à l’affranchissement du courrier courant à destination de la France, de l’Europe et du reste du monde[1],[2].

Genèse[modifier | modifier le code]

Pour François Hollande, ce timbre est ainsi l’illustration de la jeunesse[3],[4].

Le timbre est inspiré de la bande dessinée américaine des années 1950, des mangas des années 1980 et de plusieurs modèles féminins.

Carrière[modifier | modifier le code]

Polémique autour de l'utilisation de l'image d'Inna Shevchenko[modifier | modifier le code]

Inna Chevchtchenko fait partie des sources d'inspiration des créateurs du timbre Marianne de la jeunesse.

Selon Olivier Ciappa, le dessin s'inspire aussi d'Inna Shevchenko, une des fondatrices du mouvement Femen[5]. Certaines de ses déclarations sur le sujet sont contradictoires, Inna Shevchenko est tantôt source d'inspiration principale (« J'ai choisi Inna Schevchenko comme modèle, après des jours et des jours d'essais et de recherches. Elle incarne le mieux les valeurs de la République, liberté, égalité, fraternité. »[6]), tantôt source d'inspiration parmi d'autres[7].

« En mélangeant plusieurs styles artistiques différents allant de la Renaissance, la bande dessinée, le manga ou les films de Walt Disney, j'ai donné à ma Marianne un aspect unique où plus aucun trait de mes inspirations n'est reconnaissable. Qui pourra y déceler Inna Shevchenko, Marion Cotillard, Christiane Taubira ou encore Roselyne Bachelot ? Absolument personne. Pourquoi ? Parce que le personnage est à l'arrivée inédit. Parce que mes inspirations m'appartiennent au même titre que les musiques que j'ai écoutées en créant ce timbre, les tableaux ou les sculptures que j'ai pu contempler sans forcément savoir qu'ils figureraient dans le morphing final. Que je décide de les partager sur Twitter n'en fait pas un timbre Femen pour autant[8] »

— Olivier Ciappa

Les détracteurs du mariage homosexuel, dont Christine Boutin[9] et le Parti chrétien-démocrate réagissent vivement à l'annonce des sources d'inspiration supposées de ce timbre. Ce dernier appelle au boycott du timbre[10],[11].

Inna Shevchenko indique s’être réjouie de ce nouveau symbole officiel de la France notamment via Twitter : « Désormais, tous les homophobes, extrémistes, fascistes devront lécher mon cul pour envoyer une lettre »[12].

En février 2014, David Kawena a indiqué par l'intermédiaire de son avocat qu'Inna Shevchenko, dont il ignorait l'existence, n'est aucunement sa source d'inspiration[13],[14].

Polémique autour de la paternité du dessin original[modifier | modifier le code]

Seul Olivier Ciappa s'est publiquement exprimé à propos de la polémique autour de la source d'inspiration supposée. Les dessins illustrant[10],[15] ces interventions ne créditaient pas David Kawena, très peu cité par Olivier Ciappa[16]. En février 2014, l'avocat de David Kawena a indiqué que son client portait plainte afin d'être reconnu comme unique auteur graphique de ce timbre, M. Ciappa étant seulement chargé selon lui de représenter les intérêts et les affaires de M. Kawena en France[14]. Olivier Ciappa a confirmé sur des réseaux sociaux que seul David Kawena a produit des dessins, mais se revendique comme co-créateur de ce timbre[13].

Tableau synthétique des émissions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Une "Marianne de la jeunesse" pour le Timbre du quinquennat » , sur le site du Portail du Gouvernement, 14 juillet 2013, consulté le 21 juillet 2013
  2. Pierre Jullien, « Meilleurs souvenirs de la « Marianne de la jeunesse » de François Hollande » , Le Monde.fr, 14 juillet 2013, consulté le 21 juillet 2013
  3. Charles des Portes, « Boutin et ses amis sont-ils « timbrés » ? » , Marianne.net, 15 juillet 2013, consulté le 18 juillet 2013
  4. Julien Mucchielli, « Boutin appelle au boycott du nouveau timbre Marianne, inspiré d’une Femen » , Rue89.com, 15 juillet 2013, consulté le 20 juillet 2013
  5. Tweet de Ciappa daté du 14 juillet 2013 « Pour tous ceux qui demandent le modèle de Marianne, c'est un mélange de plusieurs femmes mais surtout Inna Shevchenko, fondatrice des FEMEN. »
  6. Pourquoi j'ai choisi une Femen pour Marianne
  7. Journal de 20 h, TF1, 8 février 2014 « Inna Chevchtchenko en fait partie en tant que femme forte »
  8. Olivier Ciappa, « Le nouveau timbre Marianne : autopsie d'une fausse polémique » , Le Monde.fr, 19 juillet 2013
  9. Tweet de Christine Boutin daté du 14 juillet, « Vraiment ce #hollande nous aura tout fait : le nouveau timbre poste une Marianne inspirée d'une #Femen! Modèle pour la jeunesse disait il ! » (Page consultée le 21 juillet 2013).
  10. a et b « TIMBRÉ – Le nouveau visage de Marianne ne plaît pas à tout le monde » , bigbrowser.blog.lemonde.fr, 15 juillet 2013, consulté le 21 juillet 2013
  11. Tweet du Parti Démocrate Chrétien daté du 14 juillet, « APPEL AU BOYCOTT du timbre #Femen 1 outrage à la dignité de la femme,à la souveraineté de la #France, demande retrait du timbre de l'outrage » (Page consultée le 21 juillet 2013)
  12. Tweet de Inna Shevchenko daté du 15 juillet 2013, « FEMEN is on French stamp. Now all homophobes, extremists, fascists will have to lick my ass when they want to send a letter. @Femen_France » (Page consultée le 21 juillet 2013)
  13. a et b Timbre Marianne: David Kawena affirme être le seul auteur et porte plainte contre Olivier Ciappa
  14. a et b Timbre Femen : plainte contre Olivier Ciappa, mystère autour du véritable auteur
  15. Le nouveau timbre Marianne: autopsie d'une fausse polémique « Dessins préliminaires d'Olivier Ciappa »
  16. [1]