Sejong (ville)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Sejong
Sejong (ville)
Hansol-dong
Noms
Nom hangeul 세종
Nom hanja 世宗
Nom romanisation révisée Sejong
Nom McCune-Reischauer Sechong
Administration
Pays Drapeau de la Corée du Sud Corée du Sud
Statut Ville spéciale autonome
Divisions 3 dong, 1 eup, 9 myeon
Démographie
Population 351 007 hab. (Octobre 2020)
Densité 754 hab./km2
Géographie
Coordonnées 36° 29′ 13″ nord, 127° 16′ 56″ est
Superficie 46 523 ha = 465,23 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Corée du Sud
Voir sur la carte administrative de Corée du Sud
City locator 12.svg
Sejong
Géolocalisation sur la carte : Corée du Sud
Voir sur la carte topographique de Corée du Sud
City locator 12.svg
Sejong

Sejong (en coréen : 세종, prononcé : /se(ː).dʑoŋ/) est une ville nouvelle située sur les rives du Geumgang au centre de la Corée du Sud à quelques kilomètres au nord de Daejeon. Ce projet d'aménagement du territoire a été lancé par le président Roh Moo-hyun, dans le but de créer une nouvelle capitale sud-coréenne. Il a pour objectif de réduire le déséquilibre entre la mégapole de Séoul et la province au sud. Sa réalisation s'est ensuite heurtée à des intérêts politiques et économiques divergents[1] et a été limitée à la migration vers Sejong de ministères et d’autres établissements gouvernementaux et publics pour en faire une capitale administrative. L'inauguration de la ville a eu lieu le [2] et la première vague de transfert d'institutions (ministères de la culture, des sports et du tourisme; du commerce, de l’industrie et de l’énergie; de la santé et de l’aide sociale; de l’emploi et du travail; des patriotes et des anciens combattants) s'est déroulée en [3].

Son territoire est essentiellement formé par l'ancien district de Yeongi. Elle est nommée en l'honneur du roi Sejong le Grand, le père de l'alphabet coréen.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le chantier en novembre 2009

Le projet a été initialement lancé entre 2002 et 2004 avec l'objectif de donner au pays une nouvelle capitale pour lutter contre le gigantisme de Séoul[4]. Après de nombreuses discussions à l'assemblée et à la suite de l'opposition de certains membres du grand parti national revenu au pouvoir, ce plan a été abandonné car cette décision, jugée inconstitutionnelle[1], aurait dû être approuvée par les deux tiers des élus.

Entrée du complexe gouvernemental.
Vue d'une partie complexe gouvernemental.

En , le président Lee Myung-bak annonce qu'il préfère éviter le déménagement d'agences gouvernementales et propose un projet visant seulement la création d'un centre économique basé sur l'éducation et la science[5]. Finalement, un compromis a été trouvé avec le déplacement de ministères dont le cabinet du premier ministre et l'obtention d'un statut de ville autonome spéciale (특별자치시) similaire à celui de Séoul. Cependant, la présidence reste à Séoul.

L'objectif est d'atteindre les 300 000 habitants en 2020 - ce qui a été dépassé avec 350 000 résidents en octobre 2020 - et les 500 000 en 2030[6]. La ville fait toutefois face à la réticence des fonctionnaires mais aussi du secteur privé et à la concurrence d'autres villes nouvelles mieux situées (Songdo, Saemangeum), au bord de la mer Jaune[4].

Climat[modifier | modifier le code]

Relevé météorologique de Sejong
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) −4,8 −3 1 7 12,8 18,2 21,9 22,3 17,1 10,2 3,2 −3,2 8,6
Température moyenne (°C) −1,3 0,8 5,7 12,2 18 22,7 25 25,5 20,9 14,5 7,2 0,4 12,6
Température maximale moyenne (°C) 2,7 5,6 11,3 18 23,7 27,9 28,8 29,3 25,2 19,5 11,8 4,5 17,4
Record de froid (°C)
date du record
−19,1
2021
−10,9
2020
−4,4
2020
−0,8
2020
5,3
2021
10,8
2019
16,1
2019
17,4
2019
12
2019
1,8
2020
−3,2
2020
−13,8
2020
−19,1
2021
Record de chaleur (°C)
date du record
14,3
2020
22
2021
21,9
2020
29,8
2021
30,5
2021
33,4
2020
34,8
2021
35,5
2019
30,9
2020
27,4
2019
22
2020
14,8
2019
35,5
2019
Précipitations (mm) 25 34 51 82 89 137 258 218 146 59 45 27 1 171
Nombre de jours avec précipitations 3 3 5 5 6 7 12 11 6 4 5 4 71
Humidité relative (%) 61 59 59 58 61 66 81 78 74 69 69 65 67
Diagramme climatique
JFMAMJJASOND
 
 
 
2,7
−4,8
25
 
 
 
5,6
−3
34
 
 
 
11,3
1
51
 
 
 
18
7
82
 
 
 
23,7
12,8
89
 
 
 
27,9
18,2
137
 
 
 
28,8
21,9
258
 
 
 
29,3
22,3
218
 
 
 
25,2
17,1
146
 
 
 
19,5
10,2
59
 
 
 
11,8
3,2
45
 
 
 
4,5
−3,2
27
Moyennes : • Temp. maxi et mini °C • Précipitation mm

Divisions administratives[modifier | modifier le code]

Subdivisions administratives

La ville de Sejong est dirigée par Yoo Han-shik qui était auparavant gouverneur du district de Yeongi (2008-2012)[10]. Le centre-ville encore en construction est formé par le quartier d'Hansol-dong. Dans son ensemble, le territoire administré s'étend sur 465 km2.

En 2012, la population totale est de 122 263 habitants. Il est constitué essentiellement par l'ancien district de Yeongi (82 733 habitants en 2003) agrandi par des villages dépendant auparavant des villes de Gongju et de Cheonan. Ce territoire regroupe les communes (myeon, 면) de Yeongi (연기면, 3 608 habitants, 53,5 km2, les chiffres datent de ), Geumnam (금남면, 9 366 hab., 73,6 km2), Janggun (장군면), Bugang (부강면, 7 195 hab. le , 35,1 km2), Yeonseo (연서면, 7 812 hab., 54,6 km2), Yeondong (연동면, 4 084 hab., 29,5 km2) Jeonui (전의면, 6 841 hab., 62,3 km2), Jeondong (전동면, 4 032 hab., 57,8 km2), Sojeong (소정면, 3 111 hab., 16,6 km2) et surtout le bourg (eup, 읍) de Jochiwon (조치원읍, 42 561 hab. en ), l'ancien centre administratif.

En aout 2015, 98 097 personnes s'étaient déjà installées dans les quartiers de la ville nouvelle (Hansol-dong, Dodam-dong et Areum-dong) portant ainsi la population totale de la subdivision administrative à 194 173 habitants[11].


Infrastructures[modifier | modifier le code]

L'établissement de cette ville en tant que centre de recherche et d'éducation est favorisé par la présence à proximité de campus secondaires de deux universités prestigieuses, l'université de Corée (depuis 1980) et l'université Hongik (depuis 1989) construits à Jochiwon.

Elle est desservie par l'aéroport de Cheongju et par la gare KTX d'Osong pour les trains à grande vitesse tous deux situés en dehors des limites de la ville.

Attractions touristiques[modifier | modifier le code]

  • La forteresse du mont Unju (Unjusanseong)[12] :

Cette forteresse date de la période de Baekje. Il en reste un mur de 2 mètres de large et de 2 à 8 mètres de haut. Sa taille est imposante, elle a un pourtour de 3 210 mètres. Vers l'an 600, le roi Pung et le général Dochim ont tenté de lancer un mouvement pour restaurer la force du royaume de Baekje. C'est dans ce fort qu'ils se sont retrouvés encerclés et ont trouvé la mort. Une cérémonie est tenue en leur mémoire chaque mois de septembre. Une autre forteresse se trouve sur le mont Kumsung.

  • Le mémorial de la bataille de Yeongi[12] :

C'est un parc qui commémore la bataille qui s'est déroulée entre le royaume de Goryeo et le Won en 1291 sur le mont Jungjua.

  • Les temples bouddhistes :

Les temples principaux sont Biamsa, Hwangryongsa, Yeonhwasa, Hakrimsa et Gwaneumsa.

  • Le réservoir de Gobok :

C'est un lac artificiel qui sert de réservoir pour l'agriculture et qui est très poissonneux. Depuis 1990, il a été aménagé en tant que parc municipal et est apprécié par les pêcheurs.

  • Le musée d'histoire locale de Yeongi

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Lee Daehee, « Ville de Sejong : une géopolitique de l'aménagement du territoire. », Hérodote, no 141,‎ , p. 174-182 (DOI 10.3917/her.141.0174, lire en ligne)
  2. « Inauguration de la ville nouvelle de Sejong », sur KBSworld, .
  3. Wi Tack-whan et Yoon Sojun, « La Corée se dote d’un nouveau centre administratif : la ville de Sejong », sur Korea.net, .
  4. a et b Frédéric Ojardias, « Pourquoi la Corée du Sud bâtit une nouvelle capitale dont personne ne veut », sur la Tribune, .
  5. Harold Thibault, « Le projet de ville nouvelle à Sejong vidé de son contenu politique », sur Aujourd'hui le monde, .
  6. (en) Rahn Kim, « Mini-Capital Sejon City opens », sur The Korea Times, .
  7. (en) « Weather by Month // Weather averages Sejong », climate-data.org (consulté le ).
  8. (ko) « "기후자료 극값(최대값) 전체년도 일최고기온 (℃) 최고순위, 대관령(100)" », sur Administration météorologique coréenne (consulté le ).
  9. (ko) « "기후자료 극값(최대값) 전체년도 일최저기온 (℃) 최고순위, 대관령(100)" », sur Administration météorologique coréenne (consulté le ).
  10. (en) « Home > Administration of City > Mayor's Office > Greetings », sur sejong.go.kr.
  11. [1]
  12. a et b (en) « Culture&Tourism > Tourism resources > Tourist Attractions », sur sejong.go.kr.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]