Santiago Espinosa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un philosophe
Cet article est une ébauche concernant un philosophe.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Espinosa.

Santiago Espinosa est un philosophe et traducteur naturalisé Français né le à Mexico.

Il est le lauréat 2015 de la Bourse Cioran du Centre National du Livre.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • L'Ouïe de Schopenhauer, suivi de L'Oreille de Nietzsche, Paris, L'Harmattan, 2007 (rééd. 2012).
  • L'Inexpressif musical, suivi de Question sans réponse de Clément Rosset, Paris, Les Belles Lettres, coll. encre marine, 2013.
  • Voir et entendre. Critique de la perspective imaginative, Paris, Les Belles Lettres, coll. encre marine, 2016.

Ouvrages collectifs[modifier | modifier le code]

  • Avec Nicolas Delon. Clément Rosset, Faits divers, Paris, P. U. F., 2014. (Présentation et choix de textes).

Traductions en espagnol[modifier | modifier le code]

  • Ch. Buci-Glucksmann, La estética de lo efímero, Madrid, Arena, 2007 (Esthétique de l’éphémère, 2003).
  • E. M. Cioran, Antología del retrato. De Saint-Simon a Tocqueville, Santiago du Chili, Hueders, 2016 (Anthologie du portrait, 1996).
  • J. Clair, De Immundo, Madrid, Arena, 2007 (De immundo, 2004).
  • D. Hume, Historia natural de la religión, Mi vida, Buenos Aires, El cuenco de plata, 2015 (Trad., introduction et notes. A Natural History of Religion, 1757)
  • E. de La Boétie, Discurso sobre la servidumbre voluntaria, Santiago du Chili, Hueders, 2012 (Trad. et notes. Discours de la servitude volontaire, 1576).
    • J. O. de La Mettrie, El hombre-máquina y otros textos, Buenos Aires, El cuenco de plata, 2014 (Trad., introduction et notes. L'homme-machine, L'homme-plante, etc., 1747.)
  • R. Pinget, Alguien, Santiago du Chili, Hueders, 2013 (Trad. et postface. Quelqu'un, 1965).
  • C. Rosset, El objeto singular, Madrid, Sexto Piso, 2007 (L'Objet singulier, 1979).
  • C. Rosset, Principios de sabiduría y de locura, Barcelone, Marbot, 2008 (Principes de sagesse et de folie, 1991).
  • C. Rosset, Conferencias de México, Zacatecas, Ed. de Medianoche, 2010 (Tropiques. Cinq conférences mexicaines, 2010).
  • C. Rosset, El demonio de la tautología, Madrid, Arena, 2011 (Le Démon de la tautologie, 1997).
  • C. Rosset, La elección de las palabras, Santiago du Chili, Hueders, 2012 (Le Choix des mots, 1995).
  • C. Rosset, Lógica de lo peor, Buenos Aires, El cuenco de Plata, 2013 (Trad. et notes. Logique du pire, 1971).
  • C. Rosset, Lo real y su doble, Santiago du Chili, Hueders, 2015 (Trad. et notes. Le réel et son double, 1976).

Notes et références[modifier | modifier le code]