Santiago Espinosa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Espinosa.

Santiago Espinosa est un philosophe et traducteur naturalisé Français né le à Mexico.

Il est le lauréat 2015 de la Bourse Cioran du Centre National du Livre.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • L'Ouïe de Schopenhauer, suivi de L'Oreille de Nietzsche, Paris, L'Harmattan, 2007 (rééd. 2012).
  • L'Inexpressif musical, suivi de Question sans réponse de Clément Rosset, Paris, Les Belles Lettres, coll. encre marine, 2013.
  • Voir et entendre. Critique de la perspective imaginative, Paris, Les Belles Lettres, coll. encre marine, 2016.

Ouvrages collectifs[modifier | modifier le code]

  • Avec Nicolas Delon. Clément Rosset, Faits divers, Paris, P. U. F., 2014. (Présentation et choix de textes).

Traductions en espagnol[modifier | modifier le code]

  • Ch. Buci-Glucksmann, La estética de lo efímero, Madrid, Arena, 2007 (Esthétique de l’éphémère, 2003).
  • E. M. Cioran, Antología del retrato. De Saint-Simon a Tocqueville, Santiago du Chili, Hueders, 2016 (Anthologie du portrait, 1996).
  • J. Clair, De Immundo, Madrid, Arena, 2007 (De immundo, 2004).
  • D. Hume, Historia natural de la religión, Mi vida, Buenos Aires, El cuenco de plata, 2015 (Trad., introduction et notes. A Natural History of Religion, 1757)
  • E. de La Boétie, Discurso sobre la servidumbre voluntaria, Santiago du Chili, Hueders, 2012 (Trad. et notes. Discours de la servitude volontaire, 1576).
    • J. O. de La Mettrie, El hombre-máquina y otros textos, Buenos Aires, El cuenco de plata, 2014 (Trad., introduction et notes. L'homme-machine, L'homme-plante, etc., 1747.)
  • R. Pinget, Alguien, Santiago du Chili, Hueders, 2013 (Trad. et postface. Quelqu'un, 1965).
  • C. Rosset, El objeto singular, Madrid, Sexto Piso, 2007 (L'Objet singulier, 1979).
  • C. Rosset, Principios de sabiduría y de locura, Barcelone, Marbot, 2008 (Principes de sagesse et de folie, 1991).
  • C. Rosset, Conferencias de México, Zacatecas, Ed. de Medianoche, 2010 (Tropiques. Cinq conférences mexicaines, 2010).
  • C. Rosset, El demonio de la tautología, Madrid, Arena, 2011 (Le Démon de la tautologie, 1997).
  • C. Rosset, La elección de las palabras, Santiago du Chili, Hueders, 2012 (Le Choix des mots, 1995).
  • C. Rosset, Lógica de lo peor, Buenos Aires, El cuenco de Plata, 2013 (Trad. et notes. Logique du pire, 1971).
  • C. Rosset, Lo real y su doble, Santiago du Chili, Hueders, 2015 (Trad. et notes. Le réel et son double, 1976).

Notes et références[modifier | modifier le code]