Samuel Wagstaff

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Samuel Standfield Wagstaff junior, né le à New Bedford (Massachusetts), est un mathématicien américain qui travaille en théorie algorithmique des nombres et en cryptographie.

Biographie[modifier | modifier le code]

Wagstaff étudie au Massachusetts Institute of Technology où il obtient un B. Sc. en 1966 et soutient une thèse de Ph. D. en 1970 à l'université Cornell sous la supervision de Oscar S. Rothaus (On infinite Matroids)[1]. Il est professeur à l'université de Rochester, à l'université de l'Illinois à Urbana-Champaign, à l'université de Géorgie et depuis 1983 professeur à l'université Purdue. Il y est un des membres fondateurs du Center for Education and Research in Information Assurance and Security (CERIAS) ; cet organisme fait suite au Computer operations, audit and security technology (COAST) où il a travaillé jusqu'en 1990. Wagstaff était également chercheur invité à l'Institute for Advanced Study.

Recherche[modifier | modifier le code]

Wagstaff travaille sur l'analyse d'algorithmes, particulièrement en théorie algorithmique des nombres en cryptographie et en calcul parallèle. Avec Jeff Smith, il construit dans les années 1980 un ordinateur dédié à la factorisation de nombres qui utilise la méthode de factorisation par fraction continue alors largement employée ; ordinateur appelé Georgia Cracker[2],[3]. Avec Robert Silverman il étudie en 1993 l'algorithme de factorisation par courbes elliptiques, méthode introduite par Hendrik Lenstra[4].

Depuis 1983, Wagstaff coordonne le projet Cunningham[5], qui publie des tables de factorisation de nombres de la forme dont les nombres de Mersenne et les nombres de Fermat sont des cas particuliers[6].

Une famille particulière de nombres premiers, les nombres premiers de Wagstaff, porte son nom.

Publications[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Samuel Standfield Wagstaff Jr », sur le site du Mathematics Genealogy Project
  2. Jeff W. Smith et Samuel Wagstaff, « Methods of factoring large integers », dans Number Theory (New York, 1984-1985), Springer, coll. « Lecture Notes in Mathematics » (no 1240), (Math Reviews R0894517), p. 281-303
  3. Jeff W. Smith et Samuel Wagstaff, « How to crack an RSA cryptosystem », Congressus numerantium, vol. 40 « Proceedings of the fourteenth Southeastern conference on combinatorics, graph theory and computing (Boca Raton, Fla., 1983) »,‎ , p. 367-373 (Math Reviews 0734383).
  4. Robert D. Silverman et Samuel S. Wagstaff, « A practical analysis of the elliptic curve factoring algorithm », Mathematics of Computation, vol. 61, no 203,‎ , p. 445-462 (Math Reviews 1122078).
  5. Page du projet Cunningham, qui porte le nom de Allan Cunningham (mathématicien) qui en 1925 a publié, avec Herbert Woodall, les premières tables.
  6. The Third Edition of the Cunningham Book.

Liens externes[modifier | modifier le code]