Samuel Lubin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lubin.

Samuel Edgar Lubin connu aussi sous le pseudonyme Edgar Nibul (l'anacyclique de son nom) fut un pharmacien et un artiste guyanais, né le 19 septembre 1862 à Cayenne et décédé à Cayenne le 7 avril 1948.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'Angélique Lubin et d'un nommé Bazenski qui s'adonnait à la musique classique. De là viendrait son penchant pour la musique. Après des études primaires à Cayenne, il part en Martinique pour poursuivre ses études secondaires, où il passe son baccalauréat. Il se rend à Paris pour entreprendre des études de pharmacie; parallèlement à ses études, il suit des cours de musique au Conservatoire. À la fin de ses études il décide de s'installer à Paris où il épouse une métropolitaine avec laquelle il a une fille, Germaine Lubin qui deviendra une célèbre cantatrice. Peu avant la Première Guerre mondiale, il se dispute avec sa fille qui lui reproche de faire obstacle à sa carrière en se tenant constamment à ses côtés. Dépité, il retourne vivre en Guyane.

Il y travaille dans un premier temps à son officine, puis s'associe avec un autre pharmacien de la place M. Michely. Il devient ensuite manipulateur à l'hospice Saint Denis (ancien hôpital Saint Denis de Cayenne), avant de quitter le milieu médical pour se consacrer à la musique et en vivre.

Il donne des cours de musique et obtient un poste de professeur de musique au "Ti-Collège" (actuellement école primaire Samuel Chambaud). Voyant de plus en plus mal, il est forcé de quitter l'enseignement et commence à mener une vie misérable. Ses anciens élèves organisent une soirée musicale où on interprète ses œuvres et dont les bénéfices lui sont reversés. Il meurt pauvre et malade le 7 avril 1948, à l'âge de 85 ans.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Il compose environ 80 chansons sous le pseudonyme d'Edgar Nibul. Il compose des chansons politiques louant son ami Gaston Monnerville:

  • Cé ti momo
  • Ça ou fait la
  • Vive nou député

Les titres célèbres d'Edgar Nibul sont:

  • Nos richesses, une valse-gragé écrite à l'occasion des fêtes du tricentenaires du rattachement de la Guyane et des Antilles à la France.
  • Mouvement d'avion, écrite à l'occasion de l'arrivée à Cayenne du premier avion (hydravion) qui amerrit dans l'anse du Gouvernement. Ce titre figure en particulier sur la bande originale du film Jean Galmot, aventurier (1990).