Salvador de Iturbide y Marzán

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Salvador de Iturbide y Marzán
Description de cette image, également commentée ci-après
Le prince Salvador du Mexique
Biographie
Titulature Prince d’Iturbide
Prince impérial du Mexique
Dynastie Maison de Habsbourg-Iturbide
Nom de naissance Salvador de Iturbide y Marzán
Naissance
Mexico (Mexique)
Décès (à 45 ans)
Ajaccio, Corse (France)
Père Salvador de Iturbide y Huarte (père biologique)
Maximilien Ier du Mexique (père adoptif)
Mère Rosario Marzan y Guisasola (mère biologique)
Charlotte de Belgique (mère adoptive)
Conjoint Gizella Mikos
Enfants Marie-Josèphe d’Habsbourg-Iturbide
Religion Catholicisme romain

Description de l'image Coat of arms of Mexico (1864-1867).svg.

Salvador de Iturbide y Marzán, prince d'Iturbide, né le 28 septembre 1849 à Mexico et décédé le à Ajaccio, est un prince mexicain du XIXe siècle, petit-fils de Agustín de Iturbide, premier empereur du Mexique, et de son épouse l'impératrice Ana María, et le second fils adoptif de l'empereur Maximilien et de l'impératrice Charlotte[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils unique du prince Salvador María de Iturbide y Huarte (1820-1856)[2],[3],[4], il est le petit-fils de l'ex-empereur détrôné du Mexique, Agustín de Iturbide, et de l'impératrice Ana María[5].

Tout comme son cousin, Agustín de Iturbide y Green, héritier de la dynastie des Iturbide, il a été adopté en 1865 par le second empereur du Mexique, Maximilien, et son épouse l'impératrice Charlotte[1], fondant ainsi la Maison de Habsbourg-Iturbide.

Exilé avec sa mère adoptive en Belgique, il se rend à la cour de Vienne, où il est reçu par son oncle, l'empereur François-Joseph, qui le loge dans la capitale et lui présente une certaine Gizella Mikos, qu'il épouse quelques mois plus-tard et avec laquelle il aura une fille, Marie-Josèphe.

Par la suite, il fait le tour des cours européennes avant de s'installer définitivement en France, entre Paris et la Corse.

Il meurt dans sa demeure d'Ajaccio le 26 février 1895 à l'âge de 45 ans.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (es) Archivo General de la Nación (Mexico), Boletín del Archivo General de la Nación, Archivo General de la Nación, (lire en ligne)
  2. (es) Biblioteca Digital UANL, Nuevo León, México, 1933.
  3. (es) Instituto Nacional de Estudios Históricos de México, San Ángel, México, D.F (INEHRM)
  4. (es) Konrad RATZ et Patricia González de Valadez, Tras las huellas de un desconocido: nuevos datos y aspectos de Maximiliano de Habsburgo, Siglo XXI, (ISBN 9682327490 et 9789682327490, lire en ligne), p. 246
  5. (es) Gabriel Ibarrola Arriaga, Familias y casas de la Vieja Valladolid, Fimax Publicistas, (lire en ligne), p. 599

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (es) Lucas Alamán, Historia de México desde los primeros movimientos que prepararon su independencia en 1808 hasta la época presente, México D.F., Fondo de Cultura Económica,
  • (es) Carmen Blázquez Domínguez, Veracruz, una historia compartida, Gobierno del Estado de Veracruz, Instituto Veracruzano de Cultura, , 369 p. (ISBN 968-6173-60-9)
  • (es) Francisco Bulnes, La guerra de Independencia, México, Distrito Federal, 1910.,
  • (es) Carlos María de Bustamante, Cuadro histórico de la Revolución mexicana, México D.F., INEHRM, (réimpr. 1985)
  • (es) Luis Garfias Magana, Guerrilleros de México: Personajes famosos y sus hazanas, desde la Independencia hasta le Revolución mexicana, México D.F., Panorama, , 138 p.
  • Alexander Von Humboldt, Essai politique sur le royaume de la Nouvelle-Espagne, Paris,
  • (es) Luis Pazos, Historia sinóptica de México de los Olmecas a Salinas, México D.F., Diana, , 165 p. (ISBN 968-13-2560-5)
  • (es) Guillermo Prieto, Memorias de mis tiempos, Editorial Pátria, (réimpr. 1906)
  • Vicente Rivas Palacio (coord.), Julio Zárate, México a través de los siglos, vol. III : La guerra de independencia (1808 - 1821), México D.F., Cumbre, (réimpr. 1970)
  • Vicente Rivas Palacio (coord.), Juan de Dios Arias, Enrique de Olavarría y Ferrari, México a través de los siglos, vol. IV : México independiente (1821 - 1855), México D.F., Cumbre, (réimpr. 1970)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]