Klerwi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Sainte Clervie)
Sainte Clervie
Autres informations
Étape de canonisation
Sainte Clervie (Vallée des Saints).jpg

Sainte Klerwi ['klervi] est la fille de Saint Fragan et de Sainte Gwenn tous deux saints bretons.

Elle avait pour frères les Saints Jacut, Guéthénoc et Guénolé. En breton, ils sont nommés Jagu, Gwezheneg, Gwennolé et Klerwi.

Étymologie[1][modifier | modifier le code]

En Celte et gallois Klerwi signifie[2] : Joyau, Perle, Pierre précieuse, mais est aussi attribué au mot haer[3] signifiant : fort.

On trouve aussi Klervia, forme française Clervie.

Fête liturgique[modifier | modifier le code]

Klerwi est fêtée le 3 octobre[4] ou le 21 décembre.

Variantes[modifier | modifier le code]

On peut trouver son nom sous les variantes [2] :

  • En Français : Clervie, Klervi, Klervie, Klerwie
  • En Gallois : Creirwy
  • Autres : Kreirvia, Creirva, Chreirbia.

Légende[modifier | modifier le code]

La légende dit que : « Une des sœurs de Saint Guénolé, chassant un jour des oies sauvages dans la cour du château de Lesguen, une de ces oies lui tira un œil de la tête et l'avala. Cet accident attrista fort son père et sa mère. Saint Guénolé, étant en oraison à son monastère, fut averti par un ange de ce qui se passait chez son père. Il s'y en alla en toute diligence, puis, les ayant consolés, empoigna l'oie, lui fendi le ventre, en tira l'œil et le remis en sa place et faisant le signe de la croix dessus, le rendit aussi clair et beau que jamais. Et Sainte Klerwi recouvra la vue »[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Albert Deshayes, Dictionnaire des prénoms celtiques
  2. a et b Source : Grand Terrier
  3. Source: Nominis
  4. Source: Nominis
  5. Albert Le Grand, La vie, gestes, mort et miracles des Saints de la Bretagne Armorique, ensemble un catalogue des évêques des neuf eveschés d'icelle, 1659, disponible sur Google Livres