Saint Briac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Briac
Image illustrative de l'article Saint Briac
Statue du saint en l'église Sainte-Marie de Lanleff (Côtes-d'Armor).
Saint
Naissance VIe siècle
Hibernie
Décès v. 627 
Bourbriac (Armorique)
Autres noms Briag
Fête 17 décembre

Saint Briac (mort en 627 à Bourbriac) est un moine Irlandais venu en Bretagne en compagnie du gallois saint Tugdual et de soixante-dix autres religieux pour évangéliser la Bretagne nord.

Il est fêté le 17 décembre.

Histoire et tradition[modifier | modifier le code]

Il vécut sous la conduite de saint Tugdual, bâtit un monastère qui donna naissance à la localité de Bourbriac. Il préférait la contemplation et il se retira dans la solitude. Lorsqu'il fut infirme et malade de vieillesse, il revint finir ses jours dans son monastère.

Issu de la noblesse irlandaise, il vécut pendant la deuxième moitié du VIe siècle. Après ses études, il quitte son pays pour rejoindre un monastère au Pays de Galles dirigé par l’abbé Tugdual ou Pabu, ils débarquèrent en Bretagne et évangélisèrent toute la côte nord. A l’emplacement de la croix Saint Pabu au village de la chapelle, Briac érige un oratoire, ce sera le cœur du village. Saint-Briac est invoqué pour la guérison des maladies d’esprit. Il dota le village d’une source miraculeuse guérissant ainsi toutes ces afflictions. Son tombeau se trouve aujourd’hui à Bourbriac en Côtes-d’Armor où il fonda un monastère[1].

Au début du VIIe siècle, lorsque Tugdual, qui deviendra saint Pabu, décide de partir évangéliser la Bretagne il prend comme compagnon Briac né en Irlande de parents nobles, et c’est au cours d’une exploration de la région qu'il élève un oratoire qui laissera le nom de la chapelle de la future paroisse de Saint-Briac[2][réf. insuffisante].

« Boubriac » vient du breton bourb (bourg) et de Saint-Briac, moine venu d'Irlande (de la province d'Ultonie). Briac, après ses études, rejoint Tugdual au pays de Galles. Il passe en Armorique à la suite de Tugdual et aborde en l'île de Kermorvan devant Le Conquest, paroisse de Ploumoguer en l'évêché de Léon. Après un séjour au monastère de Land-Pabu fondé par Tugdual, Briac va bâtir un monastère où est située à présent la paroisse de Boul-Briac, puis la Chapelle Notre-Dame de Bod-Fao (jadis en pleine forêt). Briac meurt, semble-t-il, en 627 (Dom Lobineau place cependant la mort de Saint Briac en 555)[3][réf. insuffisante].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Office du tourisme de Saint-Briac-sur-Mer
  2. Ville de Saint-Briac-sur-Mer
  3. InfoBretagne

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]