Sadistik

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Sadistik
Surnom Sadistik
Nom de naissance Cody Foster
Naissance (32 ans)
Yakima, Washington, Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale Rappeur, auteur-compositeur-interprète
Genre musical Hip-hop, hip-hop alternatif[1]
Instruments Voix
Années actives Depuis 2007
Labels Fake Four Inc., Clockwork Grey Music
Site officiel sadistikmusic.com

Sadistik, de son vrai nom Cody Foster, né le à Yakima, Washington, est un rappeur américain, originaire de Seattle. Il actuellement membre du label Fake Four Inc.. En 2013, il publie l'album Flowers for My Father, généralement bien accueilli par la presse spécialisée.

Biographie[modifier | modifier le code]

Foster est né le à Yakima, dans l'État de Washington[1]. Originaire de Seattle, il est diplômé en psychologie et en sociologie[2]. Cody Foster publie son premier album The Balancing Act le [3]. Proposant un univers peu commun dans le milieu du hip-hop américain, son premier projet reçoit les éloges de nombreux critiques/blogueurs musicaux spécialisés. Comparé notamment à Slug d'Atmosphere, qu'il cite comme l'une de ses influences[réf. nécessaire], Sadistik se démarque grâce à sa plume de qualité et un style sombre et mélancolique.

S'il se fera plutôt discret à la suite de ce premier essai, il revient progressivement sur le devant de la scène en 2010 avec un EP puis un album en collaboration avec Kristoff Krane et Graham O'Brien l'année suivante. En 2013, il publie son album Flowers for My Father, qui est généralement bien accueilli par la presse spécialisée[4],[5],[6],[7]. Le magazine Vibe considère l'album comme « envoutant et émotionnel »[8]. Il enchaîne ensuite avec son troisième album, Ultraviolet, en 2014.

Si le style de production évolue vers une ambiance plus « atmosphérique » se rapprochant du cloud rap, Sadistik ne déçoit pas son public en gardant la même qualité d'écriture[9]. Comprenant des featurings avec Tech N9ne, Sticky Fingaz ou encore Nacho Picasso pour les plus connus, l'album Ultraviolet réussit à se classer 37e aux Billboard Heatseekers la semaine de sa sortie[1],[10].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

EPs[modifier | modifier le code]

  • 2010 : The Art of Dying'' (avec Kid Called Computer) (Clockwork Grey Music / Best Kept Records)[11]
  • 2012 : Features and Free Songs (en téléchargement libre)[12]
  • 2016 : Salo Sessions (en téléchargement libre) [13]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) Andy Kellman, « Statistik Biography », sur AllMusic (consulté le 24 août 2014).
  2. (en) « The Break pres. Sadistik », sur XXL Magazine (consulté le 4 janvier 2016).
  3. (en) « Sadistik - The Balancing Act Overview », sur AllMusic (consulté le 4 janvier 2016).
  4. (en) « Sadistik - Flowers for My Father Review », sur Sputnikmusic (consulté le 4 janvier 2016).
  5. (en) « Sadistik - Flowers for My Father Review », sur SYFFAL (Magazine) (consulté le 4 janvier 2016).
  6. (en) « Sadistik - Flowers for My Father Review », sur Georgetown Radio (consulté le 4 janvier 2016).
  7. (en) « Sadistik - Flowers for My Father Review », sur Decoy Music (consulté le 4 janvier 2016).
  8. (en) « VIBE V! Premiere », sur Vibe Magazine (consulté le 4 janvier 2016).
  9. (en) « My philosophy », sur The Stranger Magazine (consulté le 4 janvier 2016).
  10. (en) « Sadistik - Ultraviolet Overview », sur AllMusic (consulté le 4 janvier 2016).
  11. a, b, c, d et e (en) « Statistik Discography », sur Discogs (consulté le 24 août 2014).
  12. (en) « Statistik - Features & Free Songs », sur Bandcamp (consulté le 24 août 2014).
  13. « Salo Sessions, by Sadistik », sur Sadistik (consulté le 4 décembre 2016)

Liens externes[modifier | modifier le code]