SMS München

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
SMS München
Image illustrative de l'article SMS München
Le SMS München avant la Première Guerre mondiale

Type Croiseur léger
Histoire
A servi dans War Ensign of Germany 1903-1918.svg Kaiserliche Marine
Commanditaire Kaiserliche Marine
Constructeur AG Weser, Brême
Chantier naval AG Weser, Brême
Lancement 30 avril 1904
Mise en service 10 janvier 1905
Statut Coulé en 1920
Équipage
Équipage 288 à 313 hommes
Caractéristiques techniques
Longueur 111.1 m
Maître-bau 13.3 m
Tirant d'eau 5.54 m
Tonnage 3 780 tonnes
Propulsion 10 chaudières à eau
Puissance 8 977 ch
Vitesse 23,3 nœuds (43 km/h)
Caractéristiques militaires
Blindage
  • pont = 20-80 mm
  • ceinture = 50 mm
  • kiosque = 20-100 mm
Armement
Carrière
Port d'attache Brême

Le SMS München est un croiseur léger de la Kaiserliche Marine, le cinquième de classe Bremen.

Histoire[modifier | modifier le code]

Son baptême a lieu le 30 avril 1904 en présence de Louis III de Bavière et du maire de Munich, von Borscht. La mise en service a lieu le 10 janvier 1905.

Après tous les essais, le navire remplace le SMS Nymphe dans l'inspection des torpilleurs. Du 9 décembre 1906 au 21 juin 1907, il est remanié au Kaiserliche Werft Wilhelmshaven. Puis l'empereur monte à son bord pour l'inauguration du SM U-1. En août et septembre 1908, il sert aux manœuvres des réservistes. En février 1910, le torpilleur S122 le percute au niveau de la salle des machines.

En août 1914, prêt à partir pour la mer Baltique, il part pour la bataille de Heligoland en mer du Nord avec le SMS Danzig (de). Il est ensuite présent à la bataille de Dogger Bank le 24 janvier 1915. Il revient en mer Baltique, près du Gotland, où il croise quatre croiseurs cuirassés russes. Le 31 janvier 1916, il percute le cargo allemand Moskau, lequel sombre. Le 10 mars 1916, il a l'ordre de revenir en mer du Nord.

Lors de la bataille du Jutland, le soir du 31 mai 1916, il rencontre des croiseurs de marine britannique, quatre hommes sont tués. Durant sa retraite, il tombe sur un autre croiseur britannique ; quatre autres hommes sont tués ainsi que vingt blessés. Le navire est réparé à Brême et Wilhelmshaven, il peut repartir le 30 juin 1916.

Durant une incursion en mer du Nord, au matin du 19 octobre 1916, une torpille du sous-marin britannique HMS E38 le percute. En raison des dommages graves, le SMS München n'est de nouveau plus opérationnel. Il est désarmé en novembre 1916. À partir de 1918, il sert comme navire d'hébergement pour la Sundwachschiffe.

Le 5 novembre 1919, il est classé dans le tribut de guerre et remis sous le nom de "Schiff Q" au Royaume-Uni. Le SMS München est alors abandonné.

Commandement[modifier | modifier le code]

Janvier à mars 1905 Korvettenkapitän / Fregattenkapitän Wilhelm Schäfer (de)
Mars à mai 1905 Kapitän zur See Ernst Schaefer
Mai à septembre 1905 Korvettenkapitän / Fregattenkapitän Friedrich Schulz
Septembre 1905 à mars 1906 Kapitän zur See Ernst Schaefer
Mars à septembre 1906 Korvettenkapitän Ferdinand Thyen
Octobre 1906 à septembre 1907 Korvettenkapitän Johannes von Karpf
Octobre 1907 à septembre 1908 Korvettenkapitän Ferdinand Bertram
Septembre 1908 à mars 1910 Korvettenkapitän / Fregattenkapitän Johannes von Karpf
Mars à novembre 1910 Korvettenkapitän Ernst-Oldwig von Natzmer
Novembre à décembre 1910 Capitaine-lieutenant Paul Wallenberg
Décembre 1910 à septembre 1912 Korvettenkapitän / Fregattenkapitän Rudolf Bartels
Octobre 1912 à mars 1915 Fregattenkapitän / Kapitän zur See Oswald von Studnitz
Mars à décembre 1915 Korvettenkapitän / Fregattenkapitän Hans Carl von Schlick
Décembre 1915 à mars 1916 Fregattenkapitän Fritz Rebensburg
Mars à septembre 1916 Korvettenkapitän Oskar Böcker
Septembre 1916 à novembre 1916 Fregattenkapitän Johannes Tietgenns

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Gerhard Koop/Klaus-Peter Schmolke: Kleine Kreuzer 1903-1918, Bremen bis Cöln-Klasse, Band 12 Schiffsklassen und Schiffstypen der deutschen Marine, Bernard & Graefe Verlag, München 2004, ISBN 3-7637-6252-3