Dia (lune)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis S/2000 J 11)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dia.
Dia
Jupiter LIII
Type Satellite de Jupiter
Caractéristiques orbitales
(Époque 14/07/2004, JJ 2453200.5[1])
Demi-grand axe 12 570 585 km[1]
Périapside 9 983 340 km[2]
Apoapside 15 157 830 km[2]
Excentricité 0,2058175[1]
Période de révolution 287,93 d[1]
(0,79 a)
Inclinaison 27,58421°[1] (par rapport à l'écliptique)
Caractéristiques physiques
Dimensions 4 km[3]
Caractéristiques de l'atmosphère
Découverte
Découvreur S. Sheppard, D. Jewitt, J. Kleyna, Y. Fernández, E. Magnier[4]
Date de la découverte 2000[4]
Désignation(s)
Désignation(s) provisoire(s) S/2000 J 11[4]

Dia, officiellement Jupiter LIII Dia[5], désignation provisoire S/2000 J 11, est un petit satellite naturel de Jupiter.

Caractéristiques physiques[modifier | modifier le code]

Dia serait un petit satellite. Selon l'équipe qui l'a découvert, il mesurerait 4 km de diamètre[3]. Ses autres caractéristiques ne sont pas connues.

Orbite[modifier | modifier le code]

Dia appartiendrait au groupe d'Himalia, un groupe de satellites qui orbitent autour de Jupiter sur des demi-grands axes compris entre 11 160 000 et 12 555 000 km et des inclinaison de 25,8° à 30,7° par rapport à l'équateur de Jupiter[6],[3]. Ses éléments orbitaux n'étant pas connus avec précision, cette appartenance n'est pas déterminée de façon définitive.

Historique[modifier | modifier le code]

Dia fut découvert en 2000 par S. Sheppard, D. Jewitt, J. Kleyna, Y. Fernández et E. Magnier[4]. Sa découverte fut annoncée le 5 janvier 2001 en même temps que celle de neuf autres satellites de Jupiter (temporairement désignés S/2000 J 2 à S/2000 J 10 et nommés depuis, tous rétrogrades) et la redécouverte de Thémisto (temporairement désigné S/2000 J 1 avant la confirmation de cette découverte). Il fut « perdu » peu de temps après sa découverte[7] (on a même suspecté sa collision avec Himalia ce qui aurait été à l'origine du fin anneau découvert en 2006 près de cette dernière lune) mais le petit satellite a été retrouvé en 2010 et 2011.

Le satellite, dont la désignation provisoire était S/2000 J 11, s'est vu attribuer par l'Union astronomique internationale son nom définitif, Dia, le 7 mars 2015[5]. Jusqu'alors, il était désigné par sa désignation provisoire S/2000 J 11, indiquant qu'il fut le 11e satellite à être découvert autour de Jupiter en 2000.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e « Natural Satellites Ephemeris Service », Minor Planet Center (consulté le 26 novembre 2007)
  2. a et b Donnée calculée sur la base d'autres paramètres
  3. a, b et c (en) Sheppard, Scott S.; Jewitt, David C., « An abundant population of small irregular satellites around Jupiter », Nature, vol. 423, no 6937,‎ , p. 261-263 (DOI 10.1038/nature01584, résumé)
  4. a, b, c et d « IAUC 7555: Satellites of Jupiter », Union astronomique internationale,‎ (consulté le 26 novembre 2007)
  5. a et b « CBET 4075: 20150307 : SATELLITES OF JUPITER », 7 mars 2015.
  6. Jewitt, David C.; Sheppard, Scott; Porco, Carolyn, Jupiter's outer satellites and Trojans, vol. 1, Cambridge University Press,‎ , 263-280 p. (ISBN 0-521-81808-7, lire en ligne)
  7. (en) IAUC 7555, January 2001, « FAQ: Why don't you have Jovian satellite S/2000 J11 in your system? », JPL Solar System Dynamics (consulté le 13 février 2011)