Séraphin Margane de Lavaltrie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Séraphin Margane de Lavaltrie
Séraphin Margane de Lavaltrie
Plaque commémorative à Lavaltrie en mémoire de Séraphin Margane de Lavaltrie

Naissance 1643
Paris
Décès (à 56 ans)
Ville-Marie (Montréal)
Allégeance Drapeau du royaume de France Royaume de France
Arme Milice canadienne
Grade Lieutenant-général
Capitaine
Faits d'armes Bataille de Québec (1690)

Séraphin Margane de Lavaltrie, né en 1643 à Paris et mort le à Ville-Marie (Montréal), est un capitaine de la milice canadienne[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Séraphin Margane de Lavaltrie est lieutenant des gardes du maréchal Godefroi d'Estrades (Vice-Roi de la Nouvelle-France) et lieutenant du régiment de Lignières[2].


En 1665, Séraphin Margane de Lavaltrie arrive en Nouvelle-France comme lieutenant de la compagnie de Monteil du régiment de Carignan-Salières, puis deux ans plus tard, comme lieutenant de la compagnie de Berthier.

En 1668, il décide de s'établir définitivement en Nouvelle-France, lorsque le roi Louis XIV rappelle le régiment de Carignan-Salières en France. Cette année là, il épousa Louise Bissot, fille de François Bissot et de Marie Couillard.

Le , Margane de Lavaltrie se fait concéder une terre par l'intendant de la Nouvelle-France, Jean Talon, le long du fleuve Saint-Laurent qui devient la seigneurie de Lavaltrie.

En 1687, lors d'une expédition organisé par le gouverneur de la Nouvelle-France, Jacques-René de Brisay contre la tribu amérindienne des Tsonnontouans, membre de la confédération iroquoise, il commande l'une des quatre troupes de milice.

en 1690, il participe à la défense de la ville de Québec lors du siège de Québec par les troupes anglaises, commandés par William Phips.

En 1698, il est nommé capitaine de sa compagnie. La même année, sa fille, Madeleine-Louise épousait Paul d'Ailleboust de Périgny, fils de Charles-Joseph d'Ailleboust des Muceaux gouverneur de Montréal et le frère de Nicolas d'Ailleboust de Manthet, officier supérieur de l'armée canadienne[3].

Le , Séraphin Margane de Lavaltrie mourait à Ville-Marie. Sa seigneurie deviendra la future ville de Lavaltrie.

Notes et références[modifier | modifier le code]