Officier supérieur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Officier (homonymie).

Un officier supérieur est un officier militaire appartenant à la catégorie intermédiaire entre celle des officiers subalternes et celle des officiers généraux. C'est un officier qui exerce des fonctions d'encadrement au sein d'un corps de troupe ou d'un état-major ou de commandement d'une formation importante : régiment, brigade, navire, escadre aérienne, base navale ou aérienne. Les officiers généraux sont choisis le plus souvent parmi les officiers supérieurs ayant exercé de tels commandements. La composition et les types de grades d'officiers supérieurs varient selon les pays et les forces armées.

En Drapeau de la Belgique Belgique[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Grades de l'armée belge.

En Drapeau de la France France[modifier | modifier le code]

Les trois grades d'officiers supérieurs de l'Armée française sont, par ordre croissant :

  • « commandant »,« chef de bataillon », « chef d'escadron » ou « chef d'escadrons » dans l'Armée de terre et la Gendarmerie nationale, « commandant » dans l'Armée de l'air, « capitaine de corvette » dans la Marine nationale ;
  • « lieutenant-colonel » dans l'Armée de terre, l'Armée de l'air et la Gendarmerie nationale, « capitaine de frégate » dans la Marine nationale ;
  • « colonel » dans l'Armée de terre, l'Armée de l'air et la Gendarmerie nationale, « capitaine de vaisseau » dans la Marine nationale.

En Drapeau de la Suisse Suisse[modifier | modifier le code]

Dans l'Armée suisse, les officiers supérieurs sont hiérarchiquement situés entre les capitaines et les officiers généraux . Il existe trois grades d'officiers supérieurs :

Les insignes de grades des officiers supérieurs sont des bandes larges, vulgairement appelées « nouilles », tandis que les officiers subalternes et les capitaines sont représentés par des bandes fines — « spaghettis » — et que les officiers généraux portent des « edelweiss ».

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexe[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]