Sánchez de Ibargüen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ramón Sánchez de Ybargüen Gutiérrez, plus connue sous le nom simplifié de Sánchez de Ibargüen est une ganadería espagnole de toros de lidia située à Mérida dans la province de Badajoz, Estrémadure. Elle a été formée en 1929 par Alfonso de Olivares[1].

Historique[modifier | modifier le code]

Composée à ses débuts de vaches portant le fer Juan Belmonte et d'étalons Parladé, cette ganadería a été vendue en 1963 à María Recio de Sánchez, qui lui donne le nom de Sierra Morena. L'élevage passe successivement dans les mains de cinq propriétaires avant de devenir en 1983 la propriété des frères Pablo et Carmelo Cordones qui augmentent le cheptel avec de vaches de Torrestrella et un étalon du Marqués de Domecq, avant de le revendre à Ramón Sánchez de Ibargüen[1].

Sa devise est bleu et blanc, son ancienneté à Madrid remonte au 16 mars 1983. La propriété porte le nom de Peñas Blancas[1].

Les grandes dates[modifier | modifier le code]

En 1997, dans les Arènes de la Real Maestranza de Caballería de Séville, les taureaux de cet élevage ont permis à El Tato et à Pepín Liria de triompher avec dix oreilles, dans une corrida interrompue par la pluie[2].

La liste des grandes dates est consultable sur le site Portal taurino jusqu'en 2007[2]

Évolution de l'élevage[modifier | modifier le code]

L'élevage appelé familièrement élevage du grand B, du nom du señal marqué à l'oreille gauche des taureaux, s'inscrit désormais dans le registre des grands élevages, à l'instar de Cebada Gago[3].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]