Rue du Bourgneuf

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Ruelle du Petit-Bourgneuf)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Rue du Bourgneuf
Situation
Coordonnées 47° 13′ 10″ nord, 1° 33′ 28″ ouest
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Ville Nantes
Quartier(s) Centre-ville
Tenant Ruelle du Petit-Bourgneuf
Aboutissant Rue le Nôtre
Morphologie
Type Rue
Histoire
Création XVIIIe siècle
Anciens noms Rue du Petit-Bourgneuf

Géolocalisation sur la carte : Loire-Atlantique

(Voir situation sur carte : Loire-Atlantique)
Rue du Bourgneuf

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Rue du Bourgneuf

Géolocalisation sur la carte : Nantes

(Voir situation sur carte : Nantes)
Rue du Bourgneuf

La rue du Bourgneuf est une voie du centre-ville de Nantes, en France.

Description[modifier | modifier le code]

La rue du Bourgneuf est une artère bitumée, ouverte à la circulation automobile, débouchant sur la rue le Nôtre à l'ouest, et se trouvant en impasse à l'est. Néanmoins, elle est prolongée à cette extrémité par une voie piétonne baptisée « ruelle du Petit-Bourgneuf » qui permet de rallier la « ruelle des Tanneurs » et la rue Didienne.

Dénomination[modifier | modifier le code]

Le nom de « Bourgneuf » fait référence au faubourg qui se constitua, à partir de la fin du Moyen Âge, sur la rive droite de l'Erdre, approximativement entre les actuelles place de Bretagne et rues rue Léon-Jamin et Jeanne d'Arc[1].

Historique[modifier | modifier le code]

Le nom de « rue du Bourgneuf » a tout d'abord été attribué à une voie reliant l'espace approximativement occupé par l'actuelle rue Moquechien à la rue Le Nôtre. Elle conduisait au « Moulin Gillet », selon un procès-verbal de 1770. Cette voie s'est également appelée « rue Lepautre »[2]. Elle était prolongée vers le sud-ouest par la « rue du Petit-Bourgneuf », qui forme un coude vers le nord-ouest[1].

Au no 11, côté sud-est de la rue du Bourgneuf, s'ouvre, en 1837, une usine à gaz destinée à l'éclairage des particuliers[3]. L'extension de cette usine sur le côté nord-ouest de la voie[4], à la fin du XIXe siècle, entraîne la disparition de la rue du Bourgneuf. Le nom est alors donné à la partie est de la « rue du Petit-Bourgneuf ». Avant le percement de la rue Léopold-Cassegrain, cette voie intégrait alors la partie orientale de la rue Edmond-Prieur jusqu'à son croisement avec la rue Léon-Jamin (anciennement « rue Saint-Similien »)[2]. La rue de Bourgneuf relie alors la rue Le Notre à la rue du Petit-Bourgneuf.

Lors du remodelage du quartier à l'occasion de la reconstruction après la Seconde Guerre mondiale, la rue du Petit-Bourgneuf disparaît, sans rapport autre que le nom avec la « ruelle du Petit-Bourgneuf », qui est une voie ouverte à la même période.

En 1984, le centre communal d'action sociale (C.C.A.S) de la ville de Nantes vient s'installer dans un immeuble bordant le côté ouest de la voie construit à cet effet (le C.C.A.S siégeait jusqu'alors rue d'Enfer dans le bâtiment occupé de nos jours par les archives municipales)[5].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Plan Cacault 1756-1757.
  2. a et b Pied 1906, p. 37-38.
  3. Les constructions d'ouvrages, consulté le 9 août 2017.
  4. Le site de cette usine est aujourd'hui occupé par des locaux d'EDF et GDF.
  5. « Historique des archives - Historique des bâtiments et des fonds », sur www.archives.nantes.fr, archives municipales de Nantes (consulté le 29 avril 2012).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :