Rue d'Aligre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

12e arrt
Rue d’Aligre
Image illustrative de l’article Rue d'Aligre
La rue d’Aligre, un jour de marché.
Situation
Arrondissement 12e
Quartier Quinze-Vingts
Début 95, rue de Charenton
Fin 138, rue du Faubourg-Saint-Antoine
Morphologie
Longueur 345 m
Largeur 13,50 m
Historique
Création 1777
Dénomination
Ancien nom Rue Lenoir au faubourg Saint-Antoine[1]
Géocodification
Ville de Paris 0218
DGI 0200

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Rue d’Aligre
Images sur Wikimedia Commons Images sur Wikimedia Commons

La rue d’Aligre est une voie au cœur du quartier d'Aligre, dans le 12e arrondissement de Paris, en France.

Situation et accès[modifier | modifier le code]

La rue d'Aligre est limitée à ses extrémités par la rue de Charenton et la rue du Faubourg-Saint-Antoine. En son milieu se trouve la place d'Aligre, et elle est coupée au nord par la rue Crozatier.

Dans cette rue se déroule tous les matins sauf le lundi, le marché d'Aligre, avec en son milieu, sur la place d'Aligre, le marché Beauvau, marché couvert.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Le nom de la rue fait référence à Étienne François d'Aligre (1727-1798), qui était premier président du Parlement de Paris lorsque fut bâti le marché auquel aboutit cette voie[2].

Historique[modifier | modifier le code]

En 1778 sont ouvertes sur les dépendances de l'abbaye Saint-Antoine-des-Champs deux rues, autorisées par lettres-patentes du 17 février 1777 :

Plus précisément, d'après Jacques Hillairet l'historien des rues de Paris, cette première rue d'Aligre (de la rue de Charenton à la place d'Aligre) faisait partie d'un ensemble de cinq rues ouvertes en 1778 par le Sieur de Cerville pour desservir les abords du marché Beauvau-Saint-Antoine[5].

Un arrêté du 2 avril 1868 réunit les deux voies sous le nom de « rue d'Aligre[6] ».

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire[modifier | modifier le code]

  • Nos 3-5 : maison des Ensembles[7] (quartier Aligre-Gare de Lyon et Commune Libre d'Aligre) gérée par la Ligue de l'enseignement : lieu de culture, d'animation ; locaux pour les associations ; labo numérique. Bâtiment construit sur les plans de l'architecte Renato Filippini, maître-d'ouvrage : Ville de Paris, division du patrimoine et de l'architecture.

La maison des Ensembles

Notes, sources et références[modifier | modifier le code]

  1. « Rue d'Aligre », www.v2asp.paris.fr.
  2. Jacques Hillairet, Dictionnaire historique des rues de Paris, Paris, Les Éditions de Minuit, 1972, 1985, 1991, 1997 , etc. (1re éd. 1960), 1 476 p., 2 vol.  [détail des éditions] (ISBN 2-7073-1054-9, OCLC 466966117, présentation en ligne), p. 74.
  3. Félix et Louis Lazare, Dictionnaire administratif et historique des rues de Paris et de ses monuments, édition de 1844, p. 7 [lire en ligne].
  4. Ibid., p. 372 [lire en ligne].
  5. Jacques Hillairet, Dictionnaire historique des rues de Paris, t. 1, p. 74.
  6. « Arrêté du 2 avril 1868 », archive.org.
  7. « (Re) Découvrez la maison des Ensembles », mairie12.paris.fr.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]