Rue Sophie-Germain

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

14e arrt
Rue Sophie-Germain
Image illustrative de l’article Rue Sophie-Germain
Rue Sophie-Germain vue depuis l'avenue du Général-Leclerc.
Situation
Arrondissement 14e
Quartier Petit-Montrouge
Début 46, rue Hallé
Fin 23, avenue du Général-Leclerc
Morphologie
Longueur 116 m
Largeur 10 m
Historique
Création 1882
Dénomination 1889
Ancien nom Villa Hallé
Rue Delots
Villa Sébastopol
Géocodification
Ville de Paris 8644
DGI 9027

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Rue Sophie-Germain

La rue Sophie-Germain est une voie située dans le quartier du Petit-Montrouge du 14e arrondissement de Paris, en France.

Situation et accès[modifier | modifier le code]

La rue Sophie-Germain est desservie à proximité par la ligne (M)(4) à la station Mouton-Duvernet ainsi que par les lignes (M)(4)(6) à la station Denfert-Rochereau et par les lignes de bus RATP 28 38 68.

Odonymie[modifier | modifier le code]

Cette rue est ouverte sous le nom de « villa Hallé[1],[2] ». Elle s'appelle ensuite « rue Delots », « rue Deslots » ou « rue des Lots ». Dans les carrières, c'est cette dernière orthographe qui est conservée par la plaque[3]. La voie rend hommage à la mathématicienne française Sophie Germain (1776-1831)[4], dès 1889[5].

Historique[modifier | modifier le code]

La rue est ouverte en 1882 sur l'emplacement de la « villa Hallé » dont elle a porté le nom[6] et a été aussi lotie et bâtie sur toute sa longueur avec des immeubles uniformes dans le pur style haussmannien de la fin du XIXe siècle.

Elle prend ensuite « rue Delots », « rue Deslots », « rue des Lots » et « villa Sébastopol » avant de prendre sa dénomination actuelle en 1889.

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire[modifier | modifier le code]

Note et référence[modifier | modifier le code]

  1. Elle est ainsi différente de la villa Hallé actuelle.
  2. C'est son nom sur le plan d'Andriveau-Goujon de 1882.
  3. Nexus propose deux origines possibles : la première proviendrait de l'époque où les carriers se voyaient affecter des parcelles dites « lots » ; la seconde suggère un hommage à un certain Deslots, prévôt de Paris et donateur de l'hospice de La Rochefoucauld.
  4. Jacques Hillairet, Dictionnaire historique des rues de Paris, Paris, Les Éditions de Minuit, 1972, 1985, 1991, 1997 , etc. (1re éd. 1960), 1 476 p., 2 vol.  [détail des éditions] (ISBN 2-7073-1054-9, OCLC 466966117, présentation en ligne), p. 525.
  5. Voir le plan de Vuillemin de 1889.
  6. Elle apparaît à l'état de travaux sur le plan d'Andriveau-Goujon de 1882.

Sur les autres projets Wikimedia :