Rue Monseigneur-Lavarenne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Rue Monseigneur-Lavarenne
Image illustrative de l'article Rue Monseigneur-Lavarenne
Vue sur la rue
Situation
Coordonnées 45° 45′ 34″ nord, 4° 49′ 37″ est
Pays Drapeau de la France France
Région Rhône-Alpes
Ville Lyon
Quartier(s) Saint-Georges (5e arr.)
Tenant Avenue Adolphe-Max
Aboutissant Rue Ferrachat
Morphologie
Type Rue
Histoire
Anciens noms Rue Taverny
Rue de la Pierre Percée
Rue des Prêtres
Rue de Riard
Protection Site du centre historique
Site sauvegardé
Site du patrimoine mondial

Géolocalisation sur la carte : Lyon

(Voir situation sur carte : Lyon)
Rue Monseigneur-Lavarenne

La rue Monseigneur-Lavarenne est une rue située dans le 5e arrondissement de Lyon. Elle porte le nom de Joseph Lavarenne.

Localisation et accès[modifier | modifier le code]

Elle fait la jonction entre la place Benoît-Crépu et l'avenue Adolphe-Max, dans le Vieux Lyon. Elle a fait l'objet de travaux pour l'aménagement d'un accès au nouveau parking souterrain du quartier Saint-Georges, sous la place Benoît-Crépu.

Histoire[modifier | modifier le code]

Durant les travaux d'aménagement du parking, on a procédé à des fouilles archéologiques. On y a trouvé différentes traces d'habitations, depuis la seconde moitié du Ier siècle jusqu'au Moyen Âge. On y a notamment découvert une porte appartenant à l'enceinte canoniale qui entourait, au Moyen Âge, les bâtiments appartenant à l'évêché, et dont on ne connaissait pas le tracé exact dans cette zone.

La rue a changé plusieurs fois de noms. À l'origine, elle s'appelait rue Taverny, de la Pierre Percée ou des Prêtres. Rebaptisée rue de Riard en 1893, elle redevient rue des Prêtres vers 1800. Son nom actuel lui a été attribué par la délibération du conseil municipal du 24 juillet 1950 en hommage à Monseigneur Lavarenne, né le dans le 5e arrondissement de Lyon et mort le dans le 7e arrondissement, qui fut président du Conseil lyonnais de la Propagation de la foi et vice-président des Amis de Lyon et de Guignol[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Maurice Vanario, Rues de lyon à travers les siècles, ELAH, Lyon, 2002.

Liens externes[modifier | modifier le code]