Rue Brignole

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

16e arrt
Rue Brignole
image illustrative de l’article Rue Brignole
Rue Brignole vue de l'avenue du Président-Wilson ; à droite, le square Brignole-Galliera.
Situation
Arrondissement 16e
Quartier Chaillot
Début 16, avenue du Président-Wilson
Fin 8, avenue Pierre-Ier-de-Serbie
Morphologie
Longueur 60 m
Largeur 12 m
Historique
Création 1879
Géocodification
Ville de Paris 1299
DGI 1298

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Rue Brignole
Images sur Wikimedia Commons Images sur Wikimedia Commons

La rue Brignole est une voie du 16e arrondissement de Paris, en France.

Situation et accès[modifier | modifier le code]

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Portrait de Maria Brignole Sale en 1856 par Léon Cogniet.

Elle porte le nom de Maria Brignole Sale (1811-1888), propriétaire des terrains, épouse du duc de Galliera, financier italien.

Historique[modifier | modifier le code]

Cette rue est classée dans la voirie de Paris et prend sa dénomination par décret du 30 août 1879 :

« Le président de la République française,
sur le rapport du ministre de l'Intérieur et des Cultes,
vu la délibération du conseil municipal de Paris en date du 11 juillet 1878 ;
le plan des lieux ;
le procès-verbal de l'enquête ;
les propositions du préfet de la Seine et les autres pièces de l'affaire ;
l'ordonnance réglementaire du 23 août 1835 ;
le Conseil d’État entendu, décrète :
  • Article 1 : sont classées au nombre des voies publiques du 16e arrondissement de Paris, les rues dites : rue Brignole et rue Galliera suivant les alignements indiqués par des lisérés bleus, et conformément aux cotes de nivellement inscrites en rouge sur le plan ci-annexé.
    Tous les frais de mise en état de viabilité des voies ci-dessus déterminées seront acquittés par la dame Maria Brignole Sale, duchesse de Galliera, veuve du sieur Raphaël de Ferrari, duc de Galliera, suivant les clauses et conditions par elle inscrites, ainsi qu'il résulte d'un acte notarié du 31 octobre 1878.
  • Article 2 : le ministre de l'Intérieur et des Cultes est chargé de l'exécution du présent décret.
Fait à Paris, le 30 août 1879.
Signé : Jules Grévy. »

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]