Avenue du Président-Wilson (Paris)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

8e, 16e arrts
Avenue du Président-Wilson
Voir la plaque.
Voir la photo.
Vue de l'avenue.
Situation
Arrondissements 8e
16e
Quartiers Champs-Élysées
Chaillot
Début Place du Trocadéro
Fin Place de l'Alma
Morphologie
Longueur 970 m
Largeur 40 m
Historique
Création
Dénomination
Ancien nom Avenue de l'Empereur
Avenue du Trocadéro
Géocodification
Ville de Paris 7780
DGI 7804
Géolocalisation sur la carte : Paris
(Voir situation sur carte : Paris)
Avenue du Président-Wilson
Images sur Wikimedia Commons Images sur Wikimedia Commons

L'avenue du Président-Wilson est une avenue des 8e et 16e arrondissements de Paris.

Situation et accès[modifier | modifier le code]

Ce site est desservi par les stations de métro Trocadéro, Iéna et Alma - Marceau, où circulent les rames de la ligne (M)(9).

L'avenue du Président-Wilson fait la jonction entre la place du Trocadéro et la place de l'Alma. Elle traverse la place d'Iéna. On y trouve le palais de Tokyo et le Musée d'art moderne de la ville de Paris. Elle commence au 2, place du Trocadéro et finit au 1 bis, place de l'Alma.

Elle mesure 970 mètres pour 40 mètres de largeur.

Elle longe le Palais Galliera, musée de la Mode de la ville de Paris, entre les rues de Galliera et Maria-Brignole.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Woodrow Wilson, président des États-Unis, en 1919.

Cette rue porte le nom de Woodrow Wilson (1856-1924) 28e président des États-Unis acteur important de la Première Guerre mondiale, en tant qu'allié de la France.

Historique[modifier | modifier le code]

À l'origine, l'avenue du Président-Wilson fait partie de l'« avenue de l'Empereur », qui deviendra « avenue du Trocadéro » à partir de 1871, qui comprend aussi les actuelles avenue Henri-Martin et avenue Georges-Mandel.

Le 27 septembre 1914, durant la première Guerre mondiale, l'« avenue du Trocadéro » est bombardée par un raid effectué par des avions allemands[1].

Par délibération municipale du , approuvée par décret du , cette portion de l'avenue du Trocadéro devient l'avenue du Président-Wilson.

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire[modifier | modifier le code]

No 38 : immeuble de 1907.

Allée centrale[modifier | modifier le code]

Au milieu des voies de circulation, l'avenue dispose d'une allée centrale qui sert de parking. Deux tronçons ont été nommés en mémoire de deux personnalités :

Information Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Au cinéma[modifier | modifier le code]

Notes, sources et références[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  1. Exelsior du 8 janvier 1919 : Carte et liste officielles des bombes d'avions et de zeppelins lancées sur Paris et la banlieue et numérotées suivant leur ordre et leur date de chute
  2. Protections patrimoniales, 16e arrondissement, Ville de Paris, Règlement du PLU, tome 2, annexe VI, p. 340 à 432.
  3. « Irène NEMIROVSKY à Paris, Issy-l’Évêque et ailleurs », sur www.terresdecrivains.com.
  4. Julien Green, Journal intégral 1919-1940, Bouquins, Robert Laffont, 2019, p. 342 et suiv. et p.1144.
  5. Henri Raczymow, Le Paris littéraire et intime de Marcel Proust, Parisgramme, .
  6. « 38, avenue du Président-Wilson », sur pss-archi.eu.
  7. « Johnny Hallyday, Ma vérité », L’Express, 16 février 2004.
  8. « Une allée Raynal à Paris le 18 mai », aveyron.com, consulté le 31 décembre 2018.
  9. « Monument en l’honneur de l’abbé Raynal », histoire-auteuil-passy.org, consulté le 31 décembre 2018.
  10. « L'allée Jean-Jacques Servan-Schreiber - 75016 », parisrues.com, consulté le 27 novembre 2018.

Bibliographie[modifier | modifier le code]