Rue Boussingault

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

13e arrt
Rue Boussingault
Image illustrative de l’article Rue Boussingault
La rue Boussingault, vue vers le nord
depuis la place de Rungis.
Situation
Arrondissement 13e
Quartier Maison-Blanche
Début 10, place de Rungis
Fin 1, rue de l'Amiral-Mouchez
247, rue de Tolbiac
Morphologie
Longueur 535 m
Largeur 12−15 m
Historique
Création 1887-1893
Dénomination
Géocodification
Ville de Paris 1229
DGI 1221

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Rue Boussingault
Images sur Wikimedia Commons Images sur Wikimedia Commons

La rue Boussingault est une voie située dans le 13e arrondissement de Paris dans le quartier de la Maison-Blanche.

Situation et accès[modifier | modifier le code]

Elle relie sur 535 mètres la place de Rungis à la place Coluche au niveau de la rue de Tolbiac. La rue possède deux sections :

  • entre la place de Rungis et la rue Brillat-Savarin : ouverte en 1887, largeur 12 m ;
  • entre la rue Brillat-Savarin et la rue de Tolbiac : ouverte en 1893, largeur 15 m.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

La rue Boussingault est desservie à proximité par les lignes de bus RATP 21 62 et Traverse Bièvre Montsouris.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Jean-Baptiste Boussingault.

Cette voie porte le nom du chimiste et agronome Jean-Baptiste Boussingault (1801-1887).

Historique[modifier | modifier le code]

La première partie de la voie qui a été ouverte en 1887 entre la place de Rungis et la rue Brillat-Savarin a pris sa dénomination actuelle par un arrêté du 18 avril 1890.

Elle est prolongée en 1893 entre la rue Brillat-Savarin et la rue de Tolbiac[1].

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Jacques Hillairet, Dictionnaire historique des rues de Paris, Paris, Les Éditions de Minuit, 1972, 1985, 1991, 1997 , etc. (1re éd. 1960), 1 476 p., 2 vol.  [détail des éditions] (ISBN 2-7073-1054-9, OCLC 466966117, présentation en ligne), p. 235.
  2. « Ateliers de mécanique Pékly », en 1958, terra.developpement-durable.gouv.fr.
  3. « La société Pékly », www.bowenfr.com.