Roche-et-Méry

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Roche-et-Méry
Roche-et-Méry
Stèle qui marque le lieu où se dressait la maison des Cuif, ancêtres maternels d'Arthur Rimbaud.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Ardennes
Arrondissement Vouziers
Commune Chuffilly-Roche
Statut Ancienne commune
Démographie
Population 133 hab. (1821)
Géographie
Coordonnées 49° 27′ 47″ nord, 4° 37′ 51″ est
Élections
Départementales Attigny
Historique
Date de fusion 1828
Commune(s) d'intégration Chuffilly-et-Roche
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Ardennes
Voir sur la carte administrative des Ardennes
City locator 15.svg
Roche-et-Méry
Géolocalisation sur la carte : Ardennes
Voir sur la carte topographique des Ardennes
City locator 15.svg
Roche-et-Méry
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 15.svg
Roche-et-Méry
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 15.svg
Roche-et-Méry

Roche-et-Méry est une ancienne commune française, située dans le département des Ardennes en région Grand Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le village de Méry 49° 27′ 13″ N, 4° 37′ 17″ E comptait une église (qui n'était qu'une succursale et qui est devenue simple chapelle) « consacrée à saint Médard le Pichard »[1], le cimetière et un château. Le bombardement du eut raison de ces bâtisses ; une ferme fut bâtie à la place du château et la chapelle fut reconstruite dans un style propre au XXe siècle ardennais.

Roche 49° 27′ 47″ N, 4° 37′ 52″ E n'était qu'un hameau[2], « un village perdu de 13 maisons dans les Ardennes »[3]. Une famille a habité notamment dans ce village au XVIIIe siècle et XIXe siècle, les Cuif, l'ascendance maternelle d'Arthur Rimbaud. Aujourd'hui, il ne reste pratiquement rien de la ferme des Cuif [4], [5], [6].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Les mentions anciennes de Méry sont : Madriacus[7], Medrech 916[7], Méry succ. v. 1757[8], Méry v. 1850[9].

Histoire[modifier | modifier le code]

L'étymologie de Méry remonte à l'époque gallo-romaine et son nom est formé du NP Matrius + -iacus "domaine de", d'où la signification possible "Domaine de Matrius".

L'église paroissiale indique aussi, par sa titulature à saint Médard, célébré le , son anciennetée.

Pendant la Révolution Méry et Roche ne font qu'une commune ([10])

Elle fusionne en 1828, avec la commune de Chuffilly-et-Coigny, pour former la commune de Chuffilly-et-Roche, aujourd'hui Chuffilly-Roche.

Administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs de Roche-et-Méry
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
         

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique de Roche-et-Méry
1793 1800 1806 1821
125137158133
À partir de 1962 : Population sans doubles comptes; À partir de 2006 : Population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini[11].)

Histogramme
(élaboration graphique par Wikipédia)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Claude Jeancolas, Vitalie Rimbaud: Pour l'amour d'un fils, Flammarion, 2004, p.24
  2. Conseil général des Ardennes : Cadastre de Roche-et-Méry (1813)
  3. « Vitalie Rimbaud. Portrait photographique original. Vers 1890. Le livre d'Or du Musée Rimbaud à Roche »
  4. Suzanne Briet, Madame Rimbaud : essai de biographie, Lettres modernes, Minard, , 134 p.
  5. Yanny Hureaux, Les Ardennes de Rimbaud, Didier Hatier, , 191 p.
  6. Jean-Baptiste Baronian, Dictionnaire Rimbaud, Éditions Robert Laffont, coll. « Bouquins »,
  7. a et b NEGRE (E.) Toponymie générale de la France (1990), t. I, p. 571.
  8. IGN, plan de Cassini.
  9. IGN, carte d'Etat-Major 1820-1866.
  10. Bulletin des lois de la Republique Francaise, (pluviose an X), t. 4, n° 106-144, p. 114.
  11. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale : Roche-et-Méry », sur ehess.fr, École des hautes études en sciences sociales (consulté le ).