Robert J. Gordon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Robert Gordon et Gordon.

Robert J. Gordon est un économiste américain. Il est connu pour son ouvrage sur la fin de la croissance économique aux États-Unis The Rise and Fall of American Growth (2016).

Dans The Rise and Fall of American Growth, Robert Gordon défend la thèse que la forte croissance américaine entre 1870 et 1970 a été une exception et que les innovations qui ont eu lieu depuis 1970 génèrent moins de croissance que par le passé[1].

Publications[modifier | modifier le code]

Articles[modifier | modifier le code]

  • Robert J. Gordon, « Deux siècles de croissance économique : L'Europe à la poursuite des États-Unis », revue de l'OFCE, no 84,‎ , p. 16

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Marie Charrel, « Robert J. Gordon : « L’âge d’or de la croissance est derrière nous » », Le Monde,‎ (lire en ligne)