Rivière du Cap Rouge

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Rivière du Cap Rouge
Illustration
La rivière et le tracel de Cap-Rouge
Tracé du cours d'eau et de ses principaux affluents.
Caractéristiques
Longueur 23,5 km [1]
Bassin 82 km2 [2]
Bassin collecteur Estuaire fluvial
du Saint-Laurent
Débit moyen 30,3 m3/s (valeur maximale)[3]
Organisme gestionnaire Organisme des bassins versants de la Capitale
Cours
Source Confluence de ruisseaux forestiers
· Localisation Québec
· Altitude 134 m
· Coordonnées 46° 46′ 27″ N, 71° 32′ 16″ O
Confluence Fleuve Saint-Laurent
· Localisation Cap-Rouge
· Altitude m
· Coordonnées 46° 44′ 55″ N, 71° 20′ 35″ O
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche (à partir de l'embouchure) ruisseau non identifié, ruisseau d'Eau Claire, ruisseau non identifié, rivière Lorette, ruisseau Bélair, ruisseau Jaune, ruisseau Béland.
· Rive droite ruisseau du Grand-Village
Pays traversés Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Capitale-Nationale
MRC Québec
Principales localités Saint-Augustin-de-Desmaures, Québec (ville)

Sources : CTQ[4]

La rivière du Cap Rouge est une rivière se jetant sur la rive nord du fleuve Saint-Laurent à la hauteur du quartier de Cap-Rouge, à Québec, dans la région administrative de la Capitale-Nationale, dans la province de Québec, au Canada. Le bassin versant de la rivière du Cap Rouge s'étend dans:

La vallée de la rivière du Cap Rouge est surtout desservie par la route 367 (route de Fossambault) qui est perpendiculaire au fleuve Saint-Laurent, le chemin du rang des Mines (sur la rive sud de la partie supérieure), la route 138 (boulevard Wilfrid-Hamel), le boulevard Auclair, l'avenue Le Gendre, le boulevard de la Chaudière, la rue Provencher et la rue Saint-Félix[5].

La surface de la rivière du Cap Rouge (sauf les zones de rapides) est généralement gelée de début décembre à fin mars; la circulation sécuritaire sur la glace se fait généralement de fin décembre à début mars. Le niveau de l'eau de la rivière varie selon les saisons et les précipitations; la crue printanière survient en mars ou avril.

Géographie[modifier | modifier le code]

Rivière du Cap Rouge

La rivière prend naissance au pied du Mont Bélair et de la Butte du Petit-Capsa, dans les premiers contreforts des Laurentides et se jette ensuite dans le fleuve Saint-Laurent. Elle est principalement alimentée par 13 tributaires, tous des ruisseaux prenant également leur source au pied du Mont Bélair. En milieu urbain, ses rives et son couvert végétal ont été bien conservés, notamment par la création de parcs municipaux - quoique certains secteurs dénudés de couvert sont sensibles à l'érosion. À cet égard, des consultants en ingénierie ont constaté en 2007 que 203 mètres de rive dans le quartier de l'Aéroport et 65 m dans le quartier Cap-Rouge nécessitaient des travaux de stabilisation[6].

Les principaux versants hydrographiques voisins sont:

Sur son parcours, la rivière traverse les quartiers: « Le Grand Village », le « Quartier Laurentien », Jouvence et Cap-Rouge. En fin de parcours, la rivière passe sous le tracel de Cap-Rouge, un pont surélevé du chemin de fer exploité par le Canadien National. La rivière se déverse dans l'anse du Cap Rouge dans le fleuve Saint-Laurent. Dans la Ville de Québec, les parcs municipaux de Champigny, des Écores et de Lorraine sont également situés sur les rives de la rivière, en plus de plusieurs kilomètres de sentiers aménagés.

À partir de sa source, la rivière du Cap Rouge coule sur 23,9 km, avec une dénivellation de 134 m, selon les segments suivants:

  • 1,3 km vers l'est en zone forestière, jusqu'au pont du rang Petit-Capsa dans Saint-Augustin-de-Desmaures;
  • 3,7 km vers le sud-est d'abord en zone forestière, puis en zone agricole en coupant le chemin du 4e rang ouest, le chemin de fer du Canadien National, le chemin du 3e rang ouest, jusqu'au ruisseau du Grand-Village (venant du sud-ouest);
  • 5,2 km vers le nord-est en coupant le chemin du 3e rang (à l'ouest du hameau Le Grand-Village), la route de Fossambault, en recueillant le ruisseau Béland (venant du nord-ouest), le ruisseau Jaune (venant du nord-ouest) et le ruisseau Bélair (venant du nord), et en entrant dans le territoire de Sainte-Foy-Sillery-Cap-Rouge en fin de segment, jusqu'à la rivière Lorette (venant du nord);
  • 5,9 km vers l'est en formant de grands serpentins où des parcs municipaux sont aménagés, en coupant le chemin du rang Saint-Denis, jusqu'au boulevard Wilfrid-Hamel (route 138);
  • 3,4 km vers le nord-est en zone urbaine en faisant une courbe vers le sud et en formant plusieurs serpentins, en coupant la route Jean-Gauvin et l'avenue Jules-Vernes, jusqu'à l'autoroute 40;
  • 4,4 km vers le sud en zone urbaine, en coupant l'avenue Blaise-Pascal, la rue Provancher, le boulevard de la Chaudière, la rue Augustin-Bourbeau, le pont ferroviaire du Canadien Pacifique et la rue Saint-Félix, jusqu'à son embouchure[7].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le toponyme "rivière du Cap Rouge" tire son origine du cap Rouge. La rivière du Cap Rouge est parfois désignée "Rivière du Domaine", car elle traverse l'ancien domaine seigneurial de Gaudarville. L'explorateur Jacques Cartier la décrit pour la première fois. À marée haute, elle est navigable sur plus d'un kilomètre; conséquemment, au XIXe siècle, le service du bac est abandonné pour être remplacé par un pont tournant sur le chemin du Roy. Ainsi, les bateaux et les barges peuvent remonter le cours de la rivière pour transporter les céréales au moulin, le bois et les autres marchandises des habitants et des commerçants ainsi que les matières premières, le charbon et les produits finis de la manufacture de poteries de Cap-Rouge. En sus, son embouchure permet l'établissement d'un petit chantier naval où sont construits et mis à l'eau au moins deux navires. À partir de la moitié du XVIIIe siècle, les eaux de la rivière fournissent aussi la force motrice pour actionner des moulins à moudre le grain et à scier le bois[8].

Le toponyme rivière du Cap Rouge a été officialisé le 5 décembre 1968 à la Commission de toponymie du Québec[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Bassin de la rivière du Cap Rouge ».
  2. « Portrait du bassin versant de la rivière du Cap Rouge » (section 3-15)
  3. Ibid, (section 3-19)
  4. a et b « Rivière du Cap Rouge », Banque de noms de lieux du Québec, sur Commission de toponymie (consulté le 14 février 2020).
  5. Rouge Open Street Map - Consulté le 14 février 2020
  6. « Portrait du bassin versant de la rivière du Cap Rouge », sur Conseil de Bassin de la Rivière du Cap-Rouge, CBRCR, , p. 106.
  7. OpenStreetMap for Wikipedia - Rivière du Cap Rouge - Retrieved on February 14, 2020
  8. Source: Guide toponymique de Cap-Rouge, 1995.

Annexes[modifier | modifier le code]

Geographylogo.svg

Les coordonnées de cet article :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]