Richard Rahl

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Richard Rahl (connu aussi comme Richard Cypher) est le personnage principal de la série littéraire L'Épée de vérité de Terry Goodkind. Il est le fils adoptif de George Cypher et le jeune frère (adoptif) de Michael Cypher.

Description physique[modifier | modifier le code]

Richard Rahl est un jeune homme avec d'épais cheveux bruns, des yeux de faucon gris et une puissante musculature. Il est plus grand que la moyenne (1.80 mètres), comme le laisse supposer un passage du tome 9, La Chaîne des flammes), avec de larges épaules. Lorsque la série commence, il a environ vingt ans. La couleur grise de ses yeux perçants est utilisée à plusieurs reprises pour l'identifier dans la série. Plusieurs femmes de la série prétendent qu'il est l'un des plus beaux hommes qu'elles aient jamais vu. Il est, au départ, modestement vêtu comme un guide forestier. Par la suite, il portera la tenue de Barracus, le dernier sorcier de guerre : un pantalon noir, une tunique noire, une cape d'or et des serre-poignets d'argent renforcés de cuir gravés de symboles magiques. Il porte à la ceinture des bourses contenant divers objets, dont deux contenant du sable blanc et du sable noir de sorcier. Généralement, il porte l'épée de Vérité à la hanche, dans un baudrier en cuir ouvragé. Autour du cou, il porte parmi d'autres pendentifs un Agiel.

Caractéristiques générales[modifier | modifier le code]

Richard a toujours eu soif d'apprendre, d'en savoir plus, il a toujours été un chercheur de vérité (et de connaissance). Il veut toujours savoir la vérité de toutes choses, il ne la craint pas. Il a un sens aigu du bien et du mal. Ses premiers dons étaient une connaissance profonde des plantes et des herbes, de même que le pistage, la poterie et le tir à l'arc ainsi que la sculpture. Zedd est comme un second père pour lui (il est d'ailleurs son grand-père). Richard n'a jamais cherché le pouvoir, il a toujours simplement désiré qu'on le laisse en paix.

C'est donc à contrecœur qu'il deviendra le maitre de D'Hara, étant le nouveau seigneur Rahl et maîtrisant le Don de la magie. Un lien tissé plusieurs millénaires auparavant entre le seigneur Rahl de l'époque et les D'Harans, ses sujets, ainsi que son don naturel pour les deux formes de magie — additive et soustractive — le forcent malgré tout à assumer les rênes du pouvoir, aidé par sa femme Kahlan Amnell, Mère inquisitrice des Contrées du Milieu.

Bien qu'il soit un Sourcier de vérité, Richard a toujours détesté les énigmes (présentes dans la plupart des prophéties). Il les considère comme des insultes à l'honnêteté, et par principe les ignore. Il dénoue les énigmes de la vie, pas les mots, bien qu'il ait souvent besoin de le faire malgré lui. Il a également une manie fort reconnaissable de se mettre la main dans les cheveux, qui lui sauvera la vie à la fin du 1er tome lorsque ses compagnons le prendrons pour Darken Rahl.

Au fil de la série, Richard découvre qu'il possède le don, plus précisément un double don car il a les différentes sortes de magies en lui ( la magie additive et la magie soustractive), il apprend aussi qu'il est un sorcier de guerre. Ces pouvoirs sont, semble-t-il, la source de certaines de ses grandes facultés, principalement sa mortelle efficacité avec n'importe quel type de lame, que cela soit pour le combat ou pour la sculpture.

Histoire[modifier | modifier le code]

Richard Rahl (appelé alors Richard Cypher) est né et a vécu dans la ville de Hartland, en Terre d'Ouest. Jeune homme, il évitait autant que possible les conflits. La mort de sa mère ayant été causée par la colère, il ne s'est jamais autorisé à perdre son calme, et pouvait faire passer les gens d'une grimace à un sourire avec ses manières simples. Si les paroles ne suffisaient pas à apaiser les esprits, il était assez rapide et fort pour stopper toute menace avant que quiconque ne soit blessé, et si nécessaire, il était aussi rapide à la course.

Une fois devenu le véritable Sourcier de vérité, il apprit à canaliser sa rage en utilisant l'épée, remise par Zedd, qui s'avère être à la fois le Premier Sorcier des Contrées du Milieu et son grand-père. L'épée de Vérité transforme la colère de son porteur en une grande puissance. Il apprit aussi à canaliser l'amour de la même manière, avec pour différence que la lame de son épée vire au blanc lors de ce processus. Mais il déteste cela encore plus que la colère, car il peut alors tuer n'importe qui, innocent ou non.

Mort de sa mère[modifier | modifier le code]

La mère de Richard décéda dans un incendie quand il était très jeune, le laissant avec un sentiment d'abandon qu'il eut à affronter de nouveau à la mort de son père. Avant la mort de sa mère, Richard et son frère Michael Cypher jouaient ensemble dehors, construisant des cabanes de bois, ou s'amusant à se battre avec des épées en bois.

Une nuit, un homme pénétra dans la maison, prétendant avoir été roulé par le père de Richard. Perdant son sang-froid, il renversa une lampe alors que Richard et son frère dormaient dans leur chambre. Pendant que l'homme trainait leur père dehors en le frappant, leur mère vint chercher les deux enfants dans la maison en flammes. Mais elle fut brulée vive lorsqu'elle voulut y retourner pour sauver quelque chose. Ses cris ramenèrent l'homme à la raison, qui tenta de la sauver avec l'aide de leur père, mais il n'y parvinrent pas. Réalisant avec horreur et culpabilité ce qu'il avait causé, l'homme s'enfuit en pleurant et hurlant qu'il était désolé.

Le père de Richard lui avait expliqué que tout cela était le résultat d'un homme ayant perdu son calme. Michael ignora la leçon, Richard la prit à cœur. Cet événement avait instillé en lui un dégout profond de sa propre colère, si bien qu'il l'étouffait immédiatement chaque fois qu'elle faisait mine d'apparaitre.

Richard découvrira plus tard que sa mère était retournée dans la maison pour sauver Ghazi, une flamme-nuit dont toute la famille ignorait l'existence.

Enfance[modifier | modifier le code]

Richard passa la plus grande partie de son enfance dans les bois, devenant ainsi expert dans la connaissance des plantes, de leur aspect et de leur nom. Il apprit aussi à connaitre tous les sentiers, cachés ou non, des bois de Hartland, et même ceux de Ven, qui devinrent rapidement un second chez-lui, bien qu'il ne s'approchait que très rarement de la frontière. Tout petit, son ami Zedd l'amenait dans les bois pour des parties de cueillette, lui montrant quelles plantes chercher, où elles poussaient, lui apprenant comment et pourquoi mettre des noms sur tout ce qu'il voyait. Depuis son jeune âge, Richard adorait passer du temps avec Zedd, quand son père était au loin, et il aimait tout particulièrement ses comptes rendus de randonnées, toujours parsemés de sagesse.

Un jour, alors que Richard avait tout juste 10 ans, son père revint d'un de ses voyages. Il ramenait un livre qu'il confia à Richard, lui demandant d'en être le gardien et le protecteur : le Grimoire des Ombres Recensées. Durant trois années, le jeune Richard dut en apprendre le contenu par cœur, avant de le brûler. Ce fait marqua la fin de l'enfance de Richard et le laissa avec la responsabilité de toujours garder le livre en mémoire, ce qu'il voyait comme un honneur. Avec le livre, George Cypher lui donna une grosse dent triangulaire, preuve qu'il était désormais le véritable gardien du livre et que ce dernier n'avait pas été volé, mais sauvé pour le préserver. Le perdre ferait de son père un voleur. Aussi Richard en fit-il un pendentif qu'il portait autour du cou pour ne pas le perdre. Son couteau, son sac de voyage, son manteau de forestier et cette dent constituaient ses biens les plus précieux.

Cinq ans environ avant le début de la série, Richard quitta la demeure familiale afin de construire sa propre maison, mais rendait régulièrement visite à son père, contrairement à son grand frère Michael. Richard était souvent frustré par les régulières pointes de moquerie assénées par son frère, mais il les ignorait, considérant cela comme une marque d'attention.

Richard devint guide forestier, guidant les voyageurs à travers les bois de Hartland. La plupart d'entre eux étaient des dignitaires désirant simplement le prestige d'un guide local, plus qu'une aide pour voyager. En tant que guide, il jouait souvent à des jeux de piste avec les autres guides, voyant jusqu'à quelle distance ils pouvaient se suivre sans se faire repérer. Richard était très doué, à la fois pour traquer et pour repérer. Pour ne pas être suivi, Richard il se faufilait derrière son poursuivant. Il passait souvent ses nuits à l'abri de pins compagnons. Il vivait dans une maison de bois, construite de ses mains, dans les bois au-dessus de la ville. Il aimait se préparer à manger dans l'âtre et s'asseoir dans son fauteuil favori, au grincement si particulier que Richard n'avait jamais pu se résoudre à le réparer.

Mort de son père[modifier | modifier le code]

Trois semaines avant le début de la série, son frère lui apprit le meurtre de leur père. Il prévint Richard de ne pas se rendre dans la maison, mais refusant d'écouter, ce dernier s'y précipita. Voulant lui épargner l'horreur, les personnes sur place tentèrent de l'empêcher d'entrer. Il fut abasourdi par l'état de destruction de la maison et ce qu'il restait du corps sanguinolent de son père. Le seul objet intact était une jarre bleue qu'il avait fabriquée étant enfant, et que son père utilisait pour laisser des messages quand il était en voyage. À l'intérieur, Richard découvrit un morceau de liane. Trois semaines plus tard, il découvrait des lianes similaires vivant et détruisant le bois de Ven, au sud-est, près de la frontière. La mort de son père, ainsi que d'autres évènements étranges, apportèrent des rumeurs parlant de choses magiques venant de la frontière.

Le chagrin submergea Richard. Bien qu'étant maintenant un homme, et ayant toujours un frère, il se sentait seul et orphelin. Il ne participa à la recherche de l'assassin de son père, surtout à cause de l'intervention de Michael. En contrepartie, il partit seul chaque jour à la recherche de la mystérieuse liane serpent, n'en parlant à personne. Quelque chose lui disait qu'il savait quelque chose à propos de la raison de la mort de son père, mais il attribuait cela au chagrin lui jouant des tours. Après trois semaines de recherche, il découvrit finalement la liane, haut dans le bois de Ven.

Rencontre avec Kahlan Amnell[modifier | modifier le code]

Dans le bois de Ven, Richard repéra et sauva une jeune femme poursuivie par quatre soldats vêtus de noir, alors qu'ils étaient sur le point de la tuer. Dès le premier instant, Richard avait été frappé par sa fierté, son intelligence, autant que par son incroyable beauté. Il devinrent rapidement des amis très proches. Kahlan lui conta l'histoire des Contrées du Milieu, lui expliqua la menace de Darken Rahl et des Boites d'Orden. Ils voyagèrent ensemble pour rencontrer Zedd, qu'ils découvrirent être le Premier Sorcier. Ce dernier désigna Richard comme le véritable Sourcier de vérité. Tous trois entamèrent un voyage vers le Passage du Roi et les Contrées en compagnie de Chase, chef des Gardes Frontière et grand ami de Richard, afin de trouver la dernière boite d'Orden et la protéger de la menace de Darken Rahl.

Résumé du personnage[modifier | modifier le code]

Richard Rahl, fils de Darken Rahl et petit-fils de Panis Rahl et de Zedd, est maintenant le Sourcier de vérité, le seigneur Rahl, maître de D'Hara, et un sorcier de guerre, le premier depuis 3 000 ans. C'est un maitre au combat à l'épée, au couteau et même à l'arc, et un excellent sculpteur. Il est marié à Kahlan Amnell, la Mère inquisitrice.

Comme tous les sorciers, il doit conserver un équilibre dans sa vie. Cela semblait d'abord signifier qu'il ne devait pas manger de fromage ou de viande, à cause des personnes qu'il tuait. Toutefois, il s'apercevra plus tard qu'agir ainsi ne faisait qu'aggraver le problème. Son don de sorcier de guerre ne nécessite pas de contrainte de balance. L'étendue de son pouvoir varie du feu de sorcier aux prédictions. Il ne peut pas utiliser sa magie à volonté, seulement en fonction du degré de nécessité, ou de ses émotions. Par exemple, lorsque son amie proche et garde du corps Cara était aux portes de la mort, Richard réalisa une chose impossible à tout autre sorcière ou sorcier aussi puissant soient-ils. Au lieu de guérir Cara, il se transporta dans son esprit, suivant son instinct, prit la mort elle-même dans son esprit et la vainquit, arrachant la Mord-Sith du royaume des morts et la ramenant à la vie

Richard est d'une loyauté sans faille, s'engageant souvent corps et âme dans un combat pour sauver ses hommes, amis ou gens innocents. Il serait prêt à mourir pour sauver quiconque mérite de vivre. Il est incomparable au combat, et « danse avec la mort » en se laissant guider par les connaissances des précédents Sourciers de vérité. Il battra à lui seul trente maitres de la lame des Baka Ban Mana en combat singulier, ou en une autre occasion cent cinquante gardes armés. Pour ce dernier combat, il n'utilisait pas l'Épée de Vérité, mais une épée classique, prouvant que l'acier n'est que l'outil, la véritable arme étant la main qui le manie.

Source[modifier | modifier le code]