Richard Cobb

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un historien image illustrant britannique
Cet article est une ébauche concernant un historien britannique.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cobb.

Richard Charles Cobb, né le à Frinton-on-Sea (district de Tendring, Essex, Grande-Bretagne) et mort le à Abingdon (Grande-Bretagne), est un historien britannique[1], professeur d'histoire à l'université d'Oxford.

Biographie[modifier | modifier le code]

Historien, spécialiste de la violence populaire et institutionnelle en France à l'époque moderne, Richard Cobb a été professeur d'histoire moderne à l'université d'Oxford.

Il a publié de nombreux ouvrages et a aussi écrit en français[2].

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Les armées révolutionnaires. Instrument de la Terreur dans les départements. Avril 1793-Floréal An II, Paris-La Haye, Mouton and C°, 1961-1963, 2 volumes in-8°, VIII-1017 p., présentation en ligne, présentation en ligne.
  • (en) Richard Cobb (photogr. Nicholas Breach), The Streets of Paris, London, Duckworth, , 160 p. (ISBN 978-0-715-61121-0 et 978-0-715-61460-0)
  • Still Life, 1983
  • La Mort est dans Paris : enquête sur le suicide, le meurtre et autres morts subites à Paris, au lendemain de la Terreur : octobre 1795-septembre 1801…, traduction de Death in Paris[3] par Daniel Alibert-Kouraguine, Paris, le Chemin vert, 1985.
  • A Classical Education, 1985 ; traduction française (Catherine Barret) : Une éducation classique, La Manufacture, 1990, rééd. Phébus, 1999.
  • Something to Hold Onto, 1988.
  • Les tours de France de Monsieur Cobb, Paris, Les Éditions du Sorbier, coll. « D'autres histoires », 1984, 250 p., présentation en ligne, présentation en ligne.
  • La Protestation populaire en France (1789-1820), coll. « Archives des sciences sociales », Paris, Calmann-Lévy, 1975, 325 p., présentation en ligne, présentation en ligne.

Articles[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Nécrologie sur independent.co.uk.
  2. Notice d'autorité personne du catalogue général de la Bibliothèque nationale de France.
  3. Death in Paris : the records of the Basse-Geôle de la Seine, October 1795 - September 1801, Vendémiaire Year IV - Fructidor Year IX, Oxford ; New York ; Toronto : Oxford University Press, 1978.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]