Request for comments

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections « RFC » redirige ici. Pour les autres significations, voir RFC (homonymie).
Steve Crocker, auteur de la RFC 1[1], titrée « Logiciel hôte ».

Les requests for comments (RFC), littéralement « demande de commentaires », sont une série numérotée de documents officiels décrivant les aspects techniques d'Internet, ou de différents matériels informatiques (routeurs, serveur DHCP). Peu de RFC sont des standards, mais tous les documents publiés par l'IETF sont des RFC.

Histoire[modifier | modifier le code]

La première RFC (RFC 1[2]), titrée « Logiciel hôte », a été publiée le par Steve Crocker. Les premières RFC concernaient le réseau ARPANET utilisant le protocole de communication NCP et dont la DARPA était à l'origine du développement. Dans les années 1970, l'émergence du réseau Internet (ensemble des réseaux utilisant la suite des protocoles TCP/IP) a vu la création de documents et normes séparés, les Internet Experiment Note (IEN). Le succès d'Internet fit que ces IEN furent intégrées à la base, alors déjà dense, des RFC.

En 1999 a été publiée la RFC 2555[3] titrée « 30 Years of RFCs » qui retrace l'histoire de 30 ans de RFC.

Mode d'élaboration[modifier | modifier le code]

Les RFC sont rédigées sur l'initiative d'experts techniques, puis sont revues par la communauté Internet dans son ensemble. Cela diffère d'une publication d'institution telle que l'ANSI.

La majorité des RFC utilisent les termes MUST, MUST NOT, SHOULD, MAY, etc. tels que définis dans la RFC 2119[4] pour définir leurs exigences (obligation, interdiction, recommandation, etc.). Pour plus d'informations à propos des RFC et les procédures associées, voyez la RFC 2026[5] « Procédures Standards d'Internet. Révision 3 ».

Les RFC font d'abord l'objet d'un draft (brouillon). Tout le monde peut écrire un draft. Ils n'ont donc aucune valeur. Après avoir écrit un draft, on peut le soumettre à l'IETF en le transmettant à rfc.editor@rfc.editor.org. Tous les drafts n'étant pas dignes d'intérêt, ils ont une date de péremption. Si le draft attire l'intérêt de la communauté, un groupe de travail peut être créé pour la rédaction d'une RFC. La RFC 2223[6] donne les instructions pour les futurs auteurs.

Quelques RFC finissent par devenir des standards d'Internet. La procédure complète pour la transcription d'une RFC en standard est la suivante :

RFC → Proposed Standard → Draft Standard → Internet Standard

Malgré leur nom, les RFC sont le plus souvent stables. Toute modification apportée à une RFC entraîne l'écriture d'une nouvelle RFC, qui rend la précédente obsolète.

Classification[modifier | modifier le code]

Les RFC sont classées selon cinq classifications qui sont « obligatoire », « recommandé », « facultatif », « limitée », « non recommandé », ainsi que trois niveaux de maturité qui sont « standard proposé », « standard brouillon », « standard internet ». Lorsqu'un document est publié, un numéro de RFC lui est attribué et en cas d'évolution, un nouveau document sera publié sous une autre référence.

Poissons d'avril[modifier | modifier le code]

Chaque 1er avril, une ou plusieurs RFC fantaisistes sont publiées. Cette tradition a été inaugurée en 1978, par la RFC 748[7], fournissant des spécifications pour les défaillances aléatoires sur Telnet, considérées comme une fonctionnalité à part entière. Ces poissons d'avril sont souvent des canulars tels qu'Internet par pigeons voyageurs[8] ou les messages subliminaux par Telnet, voire des parodies de normes réseau.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Steve Crocker, « Host Software », Request for comments no 1, 7 avril 1969.
  2. (en) Steve Crocker, « Host Software », Request for comments no 1, 7 avril 1969.
  3. (en) RFC Editor, et al., « 30 Years of RFCs », Request for comments no 2555, 7 avril 1999.
  4. (en) S. Bradner, « Key words for use in RFCs to Indicate Requirement Levels », Request for comments no 2119, mars 1997.
  5. (en) S. Bradner, « The Internet Standards Process -- Revision 3 », Request for comments no 2026, octobre 1996.
  6. (en) J. Postel & J. Reynolds, « Instructions to RFC Authors », Request for comments no 2223, octobre 1997.
  7. (en) M. Crispin, « TELNET RANDOMLY-LOSE Option », Request for comments no 748, 1er avril 1978.
  8. (en) David Waitzman, « A Standard for the Transmission of IP Datagrams on Avian Carriers », Request for comments no 1149, 1er avril 1990.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]