René Théodore Berthon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Berthon.
René Théodore Berthon
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 82 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Enfants
Autres informations
Maître
Genres artistiques
Œuvres principales
Johan Fredrik Aminoff, Johan Albrekt Ehrenström et Gustaf Mauritz Armfelt (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

René Théodore Berthon, né à Tours le et mort à Paris le , est un peintre français.

Biographie[modifier | modifier le code]

René Théodore Berthon est l'élève de Jacques-Louis David.

Peintre d'histoire et portraitiste, il exécuta alternativement des peintures à sujets mythologiques, des tableaux d'histoire et des portraits. Son œuvre est caractérisée par la correction du dessin et l'habileté de la composition, mais son style n'a pas la noblesse et la pureté de son maître David[réf. nécessaire].

Il est le père du peintre George Théodore Berthon et de la portraitiste Sidonie Berthon, spécialiste de miniature sur ivoire, qui seront ses élèves.

Œuvres dans les collections publiques[modifier | modifier le code]

  • Versailles, musée de l'Histoire de France :
    • Le Colonel Rampon, à la tête de la 32e demi-brigade, défend la redoute de Monte-Legino, 10 avril 1796 ;
    • La Reddition d'Ulm, 1806 ;
    • Le Mariage de sainte Catherine, 1842 ;
    • Napoléon reçoit à Berlin après la Bataille d'Iéna, une députation du sénat, 1808.
  • Caen, musée des beaux-arts :
    • David obtient de Saül la permission d'aller combattre le géant Goliath, 1822 ;
    • L'Entrée du duc de Berry à Caen, 1824.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]