Reggie Jackson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jackson.
Reggie Jackson
Image illustrative de l'article Reggie Jackson
Reggie Jackson en 2010.
Joueur de champ extérieur
Frappeur gaucher  Lanceur gaucher
Premier match
9 juin 1967
Dernier match
4 octobre 1987
Statistiques de joueur (1967-1987)
Moyenne au bâton ,262
Coups sûrs 2 584
Coups de circuit 563
Points produits 1 702
Équipes
Temple de la renommée du baseball
Élu en 1993

Reginald Martinez Jackson (né le 18 mai 1946 à Wyncote, Pennsylvanie, États-Unis) est un ancien joueur de baseball.

Il évolue dans la Ligue majeure de baseball de 1967 à 1987 pour les Athletics de Kansas City, les Athletics d'Oakland, les Orioles de Baltimore, les Yankees de New York et les Angels de la Californie. En 21 saisons, il accumule 2 584 coups sûrs et 563 coups de circuit.

Reggie Jackson est élu au Temple de la renommée du baseball en 1993. Reconnu comme l'un des meilleurs joueurs de l'histoire lors des séries éliminatoires de la Ligue majeure de baseball, il hérite du surnom « Mr. October », ou « Monsieur Octobre ». Il fait partie de la dynastie des Athletics d'Oakland qui remportent les Séries mondiales de 1972, 1973 et 1974 ainsi que des équipes des Yankees gagnantes des Séries mondiales de 1977 et 1978. Nommé Joueur par excellence de la Série mondiale en 1973 et 1977, Jackson est avec Sandy Koufax et Bob Gibson l'un des trois joueurs à avoir reçu deux fois ce prix, et le seul à l'avoir obtenu avec deux clubs différents. En 1973 avec Oakland, Jackson est élu joueur par excellence de la Ligue américaine.

Joueur étoile à la personnalité flamboyante, à la limite de l'insolence, Jackson est un incontournable du paysage sportif et de la vie new-yorkaise de la fin des années 1970, tapissant les pages des tabloïds[1] et défrayant la manchette pour ses conflits persistants avec d'autres personnages à l'ego démesuré, tels son entraîneur Billy Martin[2],[3],[4],[5] et le propriétaire des Yankees George Steinbrenner[6].

Frappeur gaucher, Jackson est en dépit de ses considérables succès en offensive le joueur ayant été le plus souvent retiré sur des prises dans le baseball majeur, soit 2 597 fois en carrière[7].

Carrière[modifier | modifier le code]

Athletics d'Oakland[modifier | modifier le code]

Reggie Jackson en octobre 1973 avec les Athletics d'Oakland.

La carrière de Jackson commence avec les Athletics en 1967, la dernière saison de la franchise à Kansas City avant qu'elle ne s'installe à Oakland (Californie) en 1968. Jackson frappe 47 coups de circuit en 1969 et finit 5e lors du vote pour le joueur par excellence de la Ligue américaine. En 1973, il frappe avec une moyenne au bâton de ,293 avec 32 coups de circuit et 117 points produits. Il mène la ligue en coups de circuit et remporte le prix du joueur par excellence de la saison. Les Athletics remportent la Série mondiale et il est élu le meilleur joueur de la série.

Orioles de Baltimore[modifier | modifier le code]

En 1976, il passe une saison avec les Orioles de Baltimore, avant de rejoindre les Yankees de New York.

Yankees de New York[modifier | modifier le code]

Reggie Jackson est présenté à la presse lors de la signature d'un lucratif contrat avec les Yankees à l'automne 1976.

Le 29 novembre 1976, après avoir décliné une offre de 5 millions des Expos de Montréal et une autre de 3,5 millions des Padres de San Diego, Jackson signe un contrat de 5 ans pour 3 millions de dollars avec les Yankees de New York, une entente qui marque l'arrivée d'une nouvelle ère dans le baseball majeur où l'accès au statut d'agent libre signifie enfin que les joueurs ne sont plus à la merci financière des propriétaires d'équipes[8].

Avec les Yankees de New York, il frappe 144 coups de circuit en 5 saisons et remporte la Série mondiale deux fois. En 1980, il finit deuxième lors du vote du meilleur joueur de la ligue, et est élu meilleur joueur de la Série mondiale pour la deuxième fois.

Angels de la Californie[modifier | modifier le code]

Il passe 5 saisons avec les Angels de Californie, et termine sa carrière par une dernière saison avec les Athletics avant de prendre sa retraite en 1987. Au total en carrière, il a frappé 563 coups de circuit et produit 1 702 points. Il a mené la ligue quatre fois au nombre de coups de circuit, remporté deux fois le meilleur joueur de la Série mondiale et une fois le titre de meilleur joueur de la Ligue américaine en 1973.

À droite, le numéro 44 des Yankees, Reggie Jackson, au bâton au Yankee Stadium lors d'un match en 1979.

Palmarès[modifier | modifier le code]

  • Champion de la Série mondiale
    • avec les Athletics d'Oakland (1972, 1973, 1974)
    • avec les Yankees de New York (1977, 1978)
  • Joueur par excellence de la Ligue américaine (1973)
  • Joueur par excellence de la Série mondiale (1973, 1978)

Statistiques en carrière[modifier | modifier le code]

Statistiques de frappeur
G AB R H 2B 3B HR RBI SB CS BB SO BA OBP SLG
Totaux 21 saisons 2820 9864 1551 2584 463 49 563 1702 228 115 1375 2597 0,262 0,356 0,490

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :