Redondela

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Redondela
Coat of Arms of Redondela.svgBandeira de Redondela (Pontevedra).svg
Cesantes, Redondela. Galiza.jpg
Nom officiel
(es) RedondelaVoir et modifier les données sur Wikidata
Géographie
Pays
Communauté autonome
Province
Chef-lieu
Redondela (Spain) (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Baigné par
Superficie
51,9 km2Voir et modifier les données sur Wikidata
Altitude
17 mVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Situacion Redondela.PNG
Démographie
Population
29 218 hab. ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Densité
563 hab./km2 ()
Fonctionnement
Statut
Chef de l'exécutif
Javier Bas Corugeira (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Identifiants
Code postal
36800Voir et modifier les données sur Wikidata
INE
36045Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web
Géolocalisation sur la carte : Galice
(Voir situation sur carte : Galice)
Point carte.svg
Géolocalisation sur la carte : Espagne
(Voir situation sur carte : Espagne)
Point carte.svg

Redondela est une commune dans la province de Pontevedra, en Galice (Espagne). La population recensée en 2019 est de 29 218 habitants.

C'est la ville de naissance de Ignacio Ramonet, journaliste spécialisé dans les relations internationales, la géopolitique et l'altermondialisme.

Histoire[modifier | modifier le code]

La vieille ville de Redondela est une ancienne seigneurie qui a appartenu aux Templiers et qui après le procès de l'ordre du Temple fut confisquée par le royaume de Castille. Elle fut ensuite donnée par Henri II de Castille à l'évêque de Tuy le [1],[2] .

Subdivisions[modifier | modifier le code]

La mer près de Redondela
  • Redondela
  • Cedeira
  • Cesantes
  • Negros
  • Cabeiro
  • Chapela
  • Trasmañó
  • O Viso
  • Ventosela
  • Vilar de Infesta
  • Saxamonde
  • Quintela
  • Reboreda

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (es) Manuel Fernández Rodriguez, Toronium : aproximación a la historia de una tierra medieval, CSIC, , 277 p. (ISBN 978-8-4000-8261-1, lire en ligne), p. 209
  2. (es) Gonzalo Martínez Díez, Los Templarios en la Corona de Castilla, La Olmeda, , 320 p. (présentation en ligne), p. 81-82

Liens externes[modifier | modifier le code]