Raphaël Delpard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Raphaël Delpard
Description de cette image, également commentée ci-après

Raphael Delpard en dédicace à la Comédie du Livre de Montpellier en 2010.

Naissance (75 ans)
Paris
Nationalité Drapeau de la France France
Profession cinéaste et romancier

Raphaël Delpard est un cinéaste et romancier français, né le 26 janvier 1942 à Paris (11e).

Biographie et œuvres[modifier | modifier le code]

Se destinant d'abord au théâtre, il suit simultanément une formation de marionnettiste avec Jean-Loup Temporal, et réalise quelques tournées scolaires avec sa propre compagnie . Une rencontre avec Claude Sautet et il entre dans le monde du cinéma, d'abord comme scénariste pour des réalisateurs tels Jean-Pierre Mocky, Sam Peckinpah et Robert Enrico, puis réalisateur de sujets divers. L'une de ses premières réalisations, un film de commande s'inscrivant dans la tradition française du comique troupier Les Bidasses aux grandes manœuvres, lui apportera des ouvertures vers le genre qui lui tenait à cœur: le cinéma fantastique.

Ainsi Raphaël Delpard tournera en 1980, La Nuit de la mort (ressorti en vidéo sous le titre Les Griffes de la Mort), l'une des rares incursions françaises dans le domaine du film gore. Il mettra en chantier un film fantastique, Clash, sélectionné en 1984 au Festival d'Avoriaz, puis une comédie en 1985, Vive le fric, avant de délaisser le cinéma pour se consacrer à l'Histoire.

Depuis 1993, son œuvre littéraire prend de plus en plus d’importance.

Filmographie (scénario et réalisation)[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • 1993 : Les Enfants cachés, Jean-Claude Lattès (Prix littéraire de la Wizo 1993)
  • 1995 : Les Justes de l’ombre 1940-1944, Jean-Claude Lattès
  • 2000 : La minute où l'on tombe amoureux, Page après Page
  • 2001 : 20 ans pendant la guerre d’Algérie. Générations sacrifiées, Michel Lafon
  • 2002 : L’Histoire des pieds-noirs d’Algérie, 1830-1962, Michel Lafon
  • 2003 : Les Oubliés de la guerre d’Algérie, Michel Lafon (Prix NORBERT CEPI de la ville d'Antibes 2003)
  • 2003 : L’Armée juive clandestine en France 1940-1945, Page après Page
  • 2003 : Pour t’écrire que je t’aime, Page après Page
  • 2004 : Les Rizières de la souffrance 1945-1954. Combattants français en Indochine, Michel Lafon
  • 2005 : Les Convois de la honte. Enquête sur la SNCF et la déportation, Michel Lafon
  • 2006 : Aux ordres de Vichy. Enquête sur la police française et la déportation, Michel Lafon
  • 2007 : Les Souffrances secrètes des Français d’Algérie, Michel Lafon (Prix VERITAS 2007)
  • 2009 : La Persécution des chrétiens aujourd’hui dans le monde, Michel Lafon
  • 2009 : La Résistance de la jeunesse française 1940-1944, Pygmalion
  • 2010 : L’Enfant sans étoile, Calmann-Lévy (Prix littéraire de la ville d'Aumale 2013)
  • 2012 : La Fabuleuse Histoire du drapeau français, Quai de Seine
  • 2012 : Pour l’amour de ma terre, Calmann-Lévy (Citoyen d'honneur de la ville d'Ecommoy)
  • 2012 : Ils ont vécu dans l’Algérie en Guerre, Archipel
  • 2013 : L’Enfant qui parlait avec les nuages, Calmann-Lévy
  • 2014 : La minute où l'on tombe amoureux, La librairie de l'histoire
  • 2014 : Courrier de Guerre (La Poste aux Armées) 1914-1918, l'Archipel
  • 2015 : Le Courage de Louise, Calmann-Lévy
  • 2015 : La conférence de la honte Évian, juillet 1938, Michalon
  • 2016 : Lucrèce Borgia - Collection Le roman d'amour de... Éditions De Borée
  • 2017 : La Guerre des six jours. La Victoire et le Poison, Éditions Marie B - (ISBN 1093576111)

Théâtre[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]