Raimonds Pauls

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Raimonds Pauls
Description de l'image Flickr - Saeima - 9.Saeimas deputāts Raimonds Pauls.jpg.
Naissance (82 ans)
Riga, Drapeau de la Lettonie Lettonie
Activité principale compositeur
pianiste
Style jazz
musique populaire
schlager
Activités annexes homme politique
Années d'activité depuis 1956
Éditeurs Microphone Records
Site internet http://www.raimondspauls.lv/

Raimonds Pauls, né à Riga le 12 janvier 1936, est sans doute le compositeur letton contemporain le plus connu. Outre ses performances au piano il est l'auteur de nombreuses compositions pour d'autres groupes et de chanteurs lettons. On le surnomme Maestro en référence à la chanson du même nom composée à ses débuts pour Alla Pougatcheva.

Biographie[modifier | modifier le code]

Pauls a commencé à jouer du piano à l'âge de quatre ans. Il va à l'école de musique Emīls Dārziņš. En 1958, il est diplômé du Conservatoire national de Lettonie. En 1964, il devient le chef d'Orchestre d'estrade de Riga. Dans les années 1970, il dirige l'ensemble musical "Modo".

En 1976, le compositeur est victime d'une tentative d'extorsion[1]. Cette affaire criminelle a été retracée dans l'un des épisodes d'émission de télévision russe Sledstvie veli... (ru) présentée par Léonid Kanevski[2].

Durant sa carrière, Raimonds Pauls avait composé pour six films musicaux et comédies musicales, trois ballets et plus de 50 films et représentations théâtrales[3].

En 2014, Pauls a de nouveau composé pour le cinéma, en écrivant la musique du film Tantiņas d' Aleksandrs Kananovičš[4].

On a consacré à Pauls trois films documentaires Un atkal Raimonds Pauls (1972), Raimonds Pauls (1977) et Maestro bez frakas (Ivars Seleckis, 1985)[3].

Carrière politique[modifier | modifier le code]

En plus de sa carrière musicale particulièrement prolifique, il a fait une carrière politique, débutée sous le régime soviétique. Il est entré au gouvernement de la République socialiste soviétique de Lettonie en 1988, au poste de ministre de la culture. Il a occupé ce poste jusqu'en 1993, année où il est devenu conseiller du président de la nouvelle république de Lettonie. La même année, il rejoint le parti politique Voie lettonne. Il est l'un des fondateurs du Nouveau Parti chrétien dont il était élu député dans la VIIe Saeima. Il s'était présenté aux élections présidentielles de 1999 remportées par Vaira Vīķe-Freiberga.

En 2002, il change de camps politique et devient député de la VIIIe et la IXe[5] Saeima avec le Parti populaire. En 2010, il se dit fatigué et se retire de la vie politique[6].

A composé pour[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (lv) « Slepkava - maniaks no Raimonda Paula gribēja izspiest naudu. », sur ns.lv, (consulté le 12 avril 2015)
  2. (ru) David Gamburg, « Следствие вели. Выпуск 177. Пуля для маэстро. », sur Следствие вели…,‎ (consulté le 10 décembre 2014)
  3. a et b (lv) « Raimonds Pauls. », sur kultura.lv (consulté le 12 avril 2015)
  4. (lv) Monika Šatohina, « Pēc 15 gadu pauzes Raimonds Pauls sarakstījis mūziku filmai. », sur diena.lv, (consulté le 12 avril 2015)
  5. (lv) « 9. Saeimā ievēlētie deputāti. », sur Centrālā Vēlēšanu komisija, (consulté le 12 avril 2015)
  6. (lv) Barbara Ālīte, « Pauls nav pārreģistrējies TP; noguris no politiskajām intrigām. », sur diena.lv, (consulté le 12 avril 2015)

Liens externes[modifier | modifier le code]