Rafael Larco Hoyle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Rafael Larco Hoyle, né le à Trujillo, était un archéologue péruvien. Il est mort le 23 octobre 1966 à Lima.

Études[modifier | modifier le code]

Diplômé de l'université de Cornel (États-Unis) comme ingénieur agricole, il poursuit des études financières à l'université de New York. Il revient alors au Pérou de 1923 à 1956 et prend en charge la propriété familiale, l'hacienda Chiclín, à Trujillo dans le nord du pays. En 1925, le père de Larco Hoyle, Rafael Larco Herrera achète une collection de vases et de pièces archéologiques à son beau-frère Alfredo Hoyle. L'arrivée de ces 600 pièces déclenche l'enthousiasme de Larco Hoyle. Peu après, son père lui confie cette collection qui deviendra l'embryon du futur Museo Arqueológico Rafael Larco Herrera.

Découvertes scientifiques[modifier | modifier le code]

Vase-portrait Moche, anse-goulot en forme d'étrier, Musée du quai Branly, Paris, France.

Durant quarante ans, il réalise d'importantes découvertes et mène plusieurs fouilles archéologiques significatives, qui l'amènent à publier plusieurs ouvrages. Parmi ses principaux apports à l'archéologie péruvienne, on note :

  • la première chronologie cohérente du Pérou Antique, exposée en 1944 ;
  • la découverte des cultures Cupisnique, Virú et Salinar ;
  • la définition scientifique des cultures Moche et Lambayeque, et la définition de Huari comme le grand état dominant du Pérou autour du IXe siècle de notre ère.

En ce qui concerne la culture Moche, ou Mochica, c'est lui qui étudia en détail ses aspects les plus divers : le milieu ambiant, l'architecture, la sexualité, les cérémonies, la religiosité, l'art, les coutumes, etc. Son travail se retrouve dans l'œuvre Les Mochicas, composée de huit tomes.

Il s'est également opposé aux visions de Julio Tello, qui faisait du style de Chavín la matrice de toutes les civilisations précolombiennes, estimant que les différents peuples n'avaient pas connu de relations assez fortes.

Il avait fondé, le 28 juillet 1926, le Museo Arqueológico Rafael Larco Herrera, du nom de son père, dans l'hacienda Chiclín de Trujillo. Ce musée fut déplacé à Lima en 1958, et installé dans son siège actuel de Pueblo Libre, une hacienda liménienne qui fut adaptée au style typique des maisons de Trujillo du XVIIIe siècle. Depuis, ses 45 000 pièces sont présentées au public dans ses salles, organisées chronologiquement, géographiquement et par thèmes (métaux, bijoux, sacrifice, syncrétisme...), ainsi que dans son dépôt qui peut être visité. La superbe collection présente des pièces provenant de diverses régions du Pérou et de diverses civilisations (Chimú, Lambayeque, Inca, Mochica, ...) et offre de précieux renseignements quant à leur mode de vie, croyances, organisation sociale, politique et religieuse.

Le Musée Larco détient aussi la très célèbre collection érotique.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (es) Rafael Larco Hoyle, Los mochicas, Tome I et II
  • Los Mochicas, Vol. I: Capítulo I: Origen y evolución de los agregados sociales de la Costa del Perú. Capítulo. II: Geografía. Lima (Perú), 1938.
  • Los Mochicas, Vol. II: Capítulos III, IV, V, y VI: La raza, la lengua, la escritura y el gobierno. Lima (Perú), 1940.
  • Los Cupisniques: Trabajo presentado a la XXVII reunión del Congreso Internacional de Americanistas de Lima. Casa editora "La Crónica" y "Variedades" S.A. Lima (Perú), 1941.
  • La Escritura Mochica Sobre Pallares: Extracto de la Revista Geográfica Americana. Buenos Aires (Argentina), 1942.
  • La Escritura Sobre Pallares: Extracto de la Revista Geográfica Americana. Buenos Aires (Argentina), 1943.
  • Cultura Salinar: Síntesis monográfica. Buenos Aires (Argentina), 1944.
  • La Escritura Peruana Sobre Pallares: Ed. de las Relaciones de la Sociedad Argentina de Antropología. Buenos Aires (Argentina), 1944.
  • La Escritura Peruana Pre-Incana: Sobretiro de "El México Antiguo". Revista Internacional de Arqueología, Etnología, Folklore, Pre-Historia, Historia Antigua y Lingüística. Mexico D.F., 1944.
  • La Cultura Virú: Monografía. Buenos Aires (Argentina), 1945.
  • Los Mochicas: (Pre-Chimú, de Uhle, y Early Chimú, de Kroeber). Síntesis monográfica. Buenos Aires (Argentina), 1945.
  • A Culture Sequence for the North Coast of Peru: En Handbook South American Indians. Washington D.C., 1946.
  • Los Cupisniques: Síntesis monográfica. Buenos Aires (Argentina), 1945.
  • Cronología Arqueológica del Norte del Perú. Buenos Aires (Argentina), 1948.
  • La Cultura Santa, 1962.
  • La Divinidad Felínica-Lambayeque, 1962.
  • Las Épocas Peruanas, 1963.
  • La Cultura Vicús, 1965.
  • Checan: Ediciones Nagel. Ginebra (Suiza), 1965.

Références[modifier | modifier le code]

  • Alvarez-Calderon Larco, Andrés. “Un Centenario en la Historia.” Crónicas & Retratos 1.1 (May 2001):pgs. 8-9.
  • Berrin, Katherine & Larco Museum. The Spirit of Ancient Peru:Treasures from the Museo Arqueológico Rafael Larco Herrera. New York:Thames and Hudson, 1997.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Musée Larco